All from Press Centre - Français

Alstom s’engage à commercialiser des technologies de captage du CO2 pour aider l’UE à atteindre ses objectifs de réduction des émissions de CO2

07/05/2008

Fournisseur des équipements utilisés dans le quart des centrales électriques dans le monde, Alstom salue les propositions de l’UE sur le climat et l’énergie et s’engage à jouer son rôle dans la production d’une énergie plus propre, en Europe comme à l’échelle planétaire.

Alstom est prêt à relever le défi posé par le captage et le stockage du CO2 en mettant à profit sa connaissance de la combustion des combustibles fossiles, des chaudières et des systèmes de contrôle de la qualité de l’air. D’ores et déjà, Alstom est engagé auprès de plusieurs partenaires pour développer et tester des technologies de captage du CO2 sur plusieurs unités de démonstration, ce qui lui permet de mettre en avant une solution viable en conformité avec la proposition de Chris Davies.

Alstom vise à commercialiser les technologies de captage du CO2 à compter de 2015. Toutefois, à l’image d’autres projets pionniers d’envergure commerciale, le captage et le stockage du CO2 nécessiteront un cadre réglementaire et financier adapté afin de garantir une montée en puissance rapide de la technologie et son utilisation généralisée sur le plan commercial.

La définition d’une date à laquelle sera rendu obligatoire l’équipement des sites de production à partir de combustibles fossiles avec des technologies de captage et stockage du CO2 pourrait constituer un premier pas vers leur commercialisation :

  • en adressant un signal clair aux marchés afin d’encourager les investissements dans diverses technologies de captage et stockage du CO2
  • en donnant les mêmes règles du jeu aux différents acteurs, grâce à l’élimination de certains risques liés au développement de nouvelles technologies à une échelle commerciale.

Alstom souhaite insister sur le caractère global que doit prendre la lutte contre les émissions de CO2 issues de la production d’électricité. Les mesures de réduction de ces émissions doivent être équitablement réparties à travers le monde. Si tel n’était pas le cas, il importerait alors de prendre des mesures adéquates pour éviter que des activités européennes fortement consommatrices d’énergie ne soient désavantagées en matière de concurrence internationale.

Contact Presse
Jasmin Dearnell
Tél. +33 1 41 49 38 53
.
Investor Relations     
Emmanuelle Châtelain
Tel + 33 1 41 49 37 38 
investor.relations@chq.alstom.com