All from Press Centre - Français

Alstom et Carbone 4 ont comparé l'empreinte carbone des tramways et des Bus à haut niveau de service

04/11/2016
©Alstom/A.Février

Alstom et Carbone 4, cabinet de conseil leader sur les stratégies bas-carbone et résilientes au changement climatique, ont dévoilé aujourd'hui les résultats d'une étude démontrant que les tramways ont une empreinte plus faible que les systèmes de Bus à haut niveau de service (BHNS). Ces résultats sont révélés à l'approche de la COP22, qui aura lieu à Marrakech, au Maroc, et à laquelle Alstom participera.  

Sachant que les émissions globales des transports urbains devraient doubler et s'élever à près de 1 milliard de tonnes d'équivalent CO2 par an d'ici 2025, il est crucial de favoriser les modes de transport avec l'empreinte carbone la plus faible. Le transport ferroviaire peut jouer un rôle déterminant dans la lutte engagée pour réduire les gaz à effet de serre (GES) et pour atteindre l'objectif des 2 °C fixé lors de la COP21 de 2015. 

Le tramway, par exemple, a été identifié comme étant l'un des modes[1] de transport urbain les plus écologiques, compte tenu de son faible impact sur l'environnement. L'étude menée par Alstom et Carbone 4 compare l'empreinte carbone des tramways et des systèmes BHNS, donnant ainsi une meilleure idée de leur performance respective pendant tout le cycle de vie, et notamment la construction, l’exploitation et la maintenance des deux systèmes. Une analyse réalisée sur une ligne conventionnelle de 10 km en Belgique démontre que pour une capacité de transport équivalente, sur un cycle de vie de 30 ans, un système de tramway émet à peu près moitié moins de CO2 qu'un système BHNS fonctionnant avec des bus diesel, et environ 30 % en moins de CO2 qu'un système BHNS fonctionnant avec des bus hybrides. 

Pour Julien Blanc, Directeur associé chez Carbone 4 : "La réduction des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports est à la fois un enjeu majeur et un défi intéressant. Cet objectif devrait être atteint grâce à une planification urbaine pertinente, à l'efficacité énergétique, à l'énergie propre et, bien sûr, au transfert modal. Les tramways font bien entendu partie de la solution et ces infrastructures tireront parti de toutes les améliorations liées au « nettoyage » du bouquet électrique." 

Selon Cécile Texier, Directrice Développement durable d'Alstom : "Nous travaillons sans cesse à la promotion de la mobilité durable, nous faisons tout notre possible pour réduire les coûts opérationnels liés à l'énergie pour nos clients et nous nous engageons à réduire l'empreinte carbone des transports. L'étude, qui a été réalisée en collaboration avec Carbone 4, montre que les systèmes ferroviaires ont une empreinte carbone plus faible par rapport à d'autres modes motorisés. Elle montre également qu'un système optimisé comme Attractis, un système de tramway intégré innovant qui est plus simple à exploiter et dont le coût total de possession est optimisé[2], peut réduire de façon significative les émissions de CO2 dès la phase de construction." 

Alstom contribue à la visibilité des enjeux liés au transport et à la promotion d'un transport durable dans les négociations internationales sur le changement climatique, en soutenant le Processus de Paris sur la Mobilité et le Climat (PPMC). Alstom participera à la Journée du transport du PPMC le 13 novembre lors de la COP22 au Maroc, où ses tramways Citadis sont en service à Casablanca et Rabat depuis 2011. À Rabat, près de 120 000 personnes prennent chaque jour le tramway ; face à cet immense succès, la ville a pris la décision d'étendre le réseau. Des études[3] indiquent que deux lignes de tramway devraient permettre de réduire les émissions de CO2 de près de 30 000 tonnes par an.  

  • Pour en savoir plus sur les engagements d'Alstom en matière de mobilité durable, cliquez ici.
  • Pour lire la synthèse du rapport, cliquez ici.


[1] Hors vélos
[2] Grâce à des méthodes de gestion de projet et de construction optimisées, Attractis est disponible en un temps record, soit 30 mois après la phase de conception.
[3] Source: CODATU/Agence Française de Développement (AFD)

Contacts presse

Alstom

Linda Huguet
Tel. + 33 (0)1 57 06 10 42
linda.huguet@alstom.com

Justine Rohée 
Tel. + 33 (0)1 57 06 18 81
justine.rohee@alstom.com 

Carbone 4

Dorothée Coloby 
Tel. + 33 (0)1 76 21 10 00
dorothee.coloby@carbone4.com