All from Press Centre - Français

Les résultats d’Alstom en 2017/18

16/05/2018
  • Un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros avec une croissance remarquable de 9 % (10 % organique)
  • Une profitabilité en amélioration continue avec une marge d’exploitation ajustée de 6,5 %
  • Un cash-flow libre positif et un bilan solide
  • Un dividende proposé à 0,35 euro par action

Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, Alstom a enregistré 7,2 milliards d’euros de commandes. Au cours de cette même période, le chiffre d’affaires a atteint 8,0 milliards d’euros, correspondant à une croissance remarquable de 9 % (10 % à périmètre et taux de change constants). Le résultat d’exploitation ajusté s’est élevé à 514 millions d’euros, en progression de 22 % par rapport à l’année dernière, soit une marge de 6,5 %. Le résultat net (part du Groupe) a atteint 475 millions d’euros, contre 289 millions d’euros l’année précédente. 

Alstom dispose d’un bilan très solide. Au cours de l’exercice fiscal 2017/18, le cash-flow libre s’est élevé à 128 millions d’euros. La dette nette est restée globalement stable à 255 millions d’euros au 31 mars 2018. Les capitaux propres étaient de 4,0 milliards d’euros au 31 mars 2018.

Lors de sa prochaine Assemblée Générale prévue le 17 juillet 2018, Alstom proposera un dividende de 0,35 euro par action, en hausse de 40 % par rapport l’année dernière.

Chiffres clés 2017/18

 « Ces excellents résultats démontrent le succès de notre stratégie 2020, avec une croissance remarquable du chiffre d’affaires et une nouvelle amélioration de la marge. Alstom a continué à tirer profit de la mondialisation croissante du marché de la mobilité et est maintenant en excellente position pour unir ses forces à Siemens Mobility. Ensemble, Alstom et Siemens Mobility façonneront la mobilité de demain: efficace, durable et connectée !» a déclaré Henri Poupart-Lafarge, Président-Directeur Général d’Alstom.

Succès de la stratégie 2020

La stratégie 2020 d'Alstom repose sur les cinq piliers suivants :

1. Une organisation orientée client 

Le Groupe a enregistrée 7 183 millions d’euros de commandes au cours de l’exercice fiscal 2017/18. L’année dernière, les commandes s’élevaient à 10 008 millions d’euros et incluaient plusieurs gros contrats dont la nouvelle génération de trains à grande vitesse avec Amtrak aux Etats-Unis et l’extension de la ligne rouge du métro de Dubaï avec RTA aux Emirats Arabes Unis.

Alstom a signé des contrats dans l’ensemble des régions cette année. Le Groupe a notamment enregistré les 100 derniers trains du projet PRASA en Afrique du Sud. Alstom a aussi signé plusieurs contrats au Canada pour près de 100 véhicules légers sur rail et de la maintenance. Les autres succès commerciaux incluent des contrats pour des trains Pendolino avec la maintenance associée en Italie, des trains régionaux en Italie, au Sénégal, en Allemagne et en France, des systèmes de métro au Vietnam et aux Philippines, des métros et de la signalisation à Singapour, des métros en France, de la maintenance en Suède, des systèmes de traction pour le métro de New York ainsi qu’un projet de modernisation de flotte aux Etats-Unis.

A 34,2 milliards d’euros au 31 mars 2018, le carnet de commandes offre une bonne visibilité sur le chiffre d’affaires à venir.

2. Une gamme complète de solutions

Au cours de l’exercice 2017/18, le chiffre d’affaires d’Alstom a atteint 7 951 millions d’euros, en hausse de 9 % (10 % à périmètre et taux de change constants). 

Les activités de signalisation, systèmes et services représentaient 57 % du chiffre d’affaires en 2017/18, en ligne avec l’objectif de 60 % en 2020. Le chiffre d’affaires de l’activité systèmes a augmenté d’environ 30 % grâce à l’avancement des projets de systèmes urbains au Moyen-Orient. Le chiffre d’affaires de l’activité services a atteint 1,5 milliard d’euros avec notamment la contribution des activités de révision de trains Pendolino au Royaume-Uni. Le chiffre d’affaires de l’activité signalisation a légèrement diminué, impacté par un environnement marché défavorable sur le transport ferroviaire fret et minier, ainsi que la fin progressive de certains projets. Le chiffre d’affaires de l’activité matériels roulants a atteint 3,5 milliards d’euros avec les livraisons de trains régionaux et à grande vitesse en Europe, le début du projet Amtrak aux Etats-Unis, des livraisons de trains régionaux en Algérie et l’exécution en cours du projet PRASA en Afrique du Sud.

3. L’innovation créatrice de valeur

Alstom a maintenu son niveau de recherche et développement (dépenses brutes) à 278 millions d’euros, soit 3,5 % du chiffre d’affaires, au cours de l’année fiscale 2017/18. Les principaux programmes sont le renouvellement des gammes de matériels roulants, la mobilité intelligente et la maintenance prédictive. Pour répondre aux nouveaux besoins des opérateurs et des voyageurs, Alstom a dévoilé en avril 2017 plusieurs technologies pour une mobilité plus intelligente, telles que Mastria, la première solution de supervision multimodale. Alstom et Airbus ont par ailleurs signé un accord de coopération stratégique dans le domaine de la cybersécurité. En octobre 2017, Alstom et NTL ont reçu le prix Innovation pour Aptis, leur nouvelle expérience de mobilité 100 % électrique, lors du salon Busworld en Belgique. Enfin, Alstom a remporté un premier succès commercial pour son train hydrogène à zéro émission, le Coradia iLint, en Allemagne.

4. L'excellence opérationnelle et environnementale

Alstom a généré un résultat d’exploitation ajusté de 514 millions d’euros en 2017/18, comparé à 421 millions d’euros l’année précédente, soit une hausse de 22 %. La marge d’exploitation ajustée s’est établie à 6,5 % pour l’année fiscale 2017/18, contre 4,8 % en 2014/15. Cette progression continue résulte d’une augmentation des volumes, d’une amélioration du mix produit et des actions en cours pour l’excellence opérationnelle. Lors de l’année fiscale 2017/18, le résultat net (part du Groupe) a atteint 475 millions d’euros, contre 289 millions d’euros l’année précédente.

En termes d'excellence environnementale, la consommation d'énergie devra être réduite de 20 % pour les solutions et de 10 % pour les opérations d'ici 2020. Ayant l’objectif d’améliorer constamment la sécurité au travail, le Groupe vise un taux de fréquence des accidents du travail [1] de 1 d’ici 2020. Cette année, Alstom a déjà réduit la consommation d’énergie de ses solutions de 14 %, de ses opérations de 9 % et ramené son taux de fréquence des accidents1 à 1.

Alstom a amélioré sa note dans les indices Dow Jones Sustainability, Monde et Europe en 2017 avec une note globale de 80 sur 100 au classement DJSI, soit deux points de plus par rapport à l'an dernier. Alstom a obtenu un « B » au questionnaire du CDP 2017 sur le changement climatique.

5. Une culture fondée sur la diversité et l’entrepreneuriat

Pour être à l'image de ses passagers, Alstom a l'ambition d'accroître la diversité de ses effectifs et s'est fixé l’objectif d’avoir 25 % de femmes à des postes de direction en 2020. L’objectif est en bonne voie à 20 % en 2017/18. 

Les collaborateurs Alstom, où qu'ils soient dans le monde, partagent tous la même culture, soutenue par des valeurs éthiques et d’intégrité fortes. En juin 2017, Alstom a obtenu la certification ISO 37001 pour son système de management anticorruption, ce qui confirme son engagement dans la lutte contre la corruption. Alstom a aussi annoncé que la période d’obligation d’auto déclaration de trois ans que le groupe a accepté dans le cadre de l’accord (« Plea Agreement ») du 22 décembre 2014 vient de s’achever, couronnant ainsi les efforts de l’entreprise au cours de cette période. C’est également le résultat d’une étroite coopération avec le Département américain de la Justice (DOJ). L’entreprise reste déterminée à atteindre le plus haut degré d’intégrité dans ses activités et continuera de développer son programme de conformité.

Un bilan solide

Au cours de l’exercice fiscal 2017/18, le cash-flow libre du Groupe était positif à 128 millions d’euros, bénéficiant des impacts du programme Cash Focus et impacté par la progression des investissements de transformation.

Alstom a porté ses investissements à 202 millions d’euros au cours de l’exercice fiscal 2017/18, contre 150 millions d’euros l’année précédente. A fin mars 2018, le montant cumulé des investissements de transformation s’élevaient à 159 millions d’euros, sur une enveloppe d’environ 300 millions d’euros, avec notamment la progression de la construction des usines en Afrique du Sud et en Inde. 

Le Groupe disposait d’un montant de cash brut de 1,231 millions d’euros à fin mars 2018, ainsi que d’une ligne de crédit non tirée de 400 millions d’euros. Après le remboursement à maturité d’une obligation pour un montant de 272 millions d’euros en octobre 2017, la dette obligataire d’Alstom s’élevait à 1 248 millions d’euros à fin mars 2018. La dette nette d’Alstom est restée globalement stable comparée à l’année précédente et s’élevait à 255 millions d’euros au 31 mars 2018. Enfin, les capitaux propres atteignaient 4 027 millions d’euros au 31 mars 2018, contre 3 713 millions d’euros au 31 mars 2017.

Alstom annonce avoir signé le 9 mai 2018 un accord avec General Electric dans le cadre de la mise en œuvre des accords de 2015 relatifs à la sortie attendue par Alstom du capital des trois co-entreprises Energie : “JV Renewables”, “JV Grid” et “JV Nucléaire”. Lesdites co-entreprises ont été créées en 2015 en lien avec la cession par Alstom de ses activités Energie à General Electric. Alstom a l’intention d’exercer ses options de vente concernant ses participations dans la “JV Renewables” et la “JV Grid” en 2018 (conformément aux promesses d’achat en vigueur). En cas d’exercice de ces options pendant la période d’exercice (entre le 4 et le 10 septembre 2018), GE sera réputé avoir exercé son option d’achat de la participation d’Alstom dans la “JV Nucléaire” (conformément à la promesse de vente en vigueur), et la réalisation de la cession de toutes ces participations interviendra le 2 octobre 2018, pour un montant total de €2,594 milliards.

Dividende

Le Conseil d’Administration a décidé de proposer un dividende de 0,35 euro par action au titre de l’exercice fiscal 2017/18, à l’Assemblée Générale qui se réunira le 17 juillet 2018.

Il serait détachable le 20 juillet 2018 et la date d’arrêté serait le 23 juillet 2018. Le dividende serait payable en espèce à compter du 24 juillet 2018. 

Perspectives

Les perspectives d’Alstom sont établies à périmètre et taux de change constants. Elles sont émises en accord avec la nouvelle norme IFRS 15, qui est désormais le standard pour la reconnaissance du chiffre d’affaires.

Pour l’année fiscale 2018/19, le chiffre d’affaires est attendu à environ 8 milliards d’euros et la marge d’exploitation ajustée devrait atteindre jusqu’à 7 %. 

A moyen terme, Alstom devrait continuer à surperformer la croissance du marché, à améliorer graduellement sa profitabilité, et à améliorer sa génération de cash, avec une volatilité possible sur de courtes périodes.

La création d’un leader global dans la Mobilité

Le projet de rapprochement d’Alstom avec les activités de Siemens Mobility, incluant sa traction ferroviaire, a franchi des étapes importantes ces derniers mois. 

Le 23 mars 2018, Siemens et Alstom ont conclu un accord de rapprochement (Business Combination Agreement – « BCA »), faisant suite à la signature du protocole d’accord le 26 septembre 2017. Ce BCA énonce les termes et conditions convenus par les deux entreprises et fait suite à la conclusion des procédures d’information-consultation du personnel requises au sein d'Alstom.

Le 15 mai 2018, Alstom et Siemens ont annoncé les propositions de nominations du futur Conseil d’administration de Siemens Alstom. Le Conseil d'administration de l’entité combinée sera composé de 11 membres, dont six indépendants. Ces nominations sont soumises à l'approbation des actionnaires d'Alstom et à la réalisation de la transaction, elle-même soumise à l’approbation par les autorités compétentes.

Le projet d’organisation le plus adapté a été établi pour devenir le partenaire de confiance de tous les acteurs de la mobilité à travers le monde, pour conduire la digitalisation de la mobilité et pour apporter de la valeur tout en restant à la pointe de l’innovation. L’organisation cible reposera sur trois principes : l’intimité avec les clients grâce à des “Régions” habilitées; la digitalisation, qui est le facteur clé de la création de valeur dans la mobilité, sera pilotée par "Mobility Automation”; l’innovation et l’efficacité opérationnelle à travers des fonctions transversales “Plateformes” et “Excellence opérationnelle”.

L’opération devrait être réalisée à la fin de l’année civile 2018, sous réserve de l'approbation des actionnaires d'Alstom lors de l'Assemblée Générale qui devrait se tenir le 17 juillet 2018. L'opération est également soumise à l'autorisation des autorités réglementaires compétentes, notamment l'autorisation au titre des investissements étrangers de la part du ministère français de l'Économie et des Finances et des autorités de la concurrence. De plus, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) française doit confirmer qu'aucune offre publique d’achat ne devra être lancée par Siemens après la réalisation de l’apport. Siemens a d’ores et déjà initié le processus de séparation de ses activités mobilité et des autres activités associées afin de préparer le rapprochement avec Alstom. 

Le nouveau groupe aura son siège à Saint-Ouen, en France, et continuera d’être coté à la bourse de Paris. Dans le cadre de cette transaction, Siemens recevra des actions nouvellement émises de l’entité combinée représentant 50 pour cent du capital social d'Alstom sur une base entièrement diluée.


[1] Nombre de blessés lors d’accidents de travail avec arrêt de travail d’une journée ou plus par millions d’heures travaillées


Le rapport de gestion ainsi que les comptes consolidés, approuvés par le Conseil d’administration qui s’est tenu le 15 mai 2018, sont disponibles sur le site internet d’Alstom : www.alstom.com. Les comptes ont été audités et certifiés.

Conformément aux recommandations AFEP-MEDEF, les informations sur la rémunération du dirigeant mandataire social d’Alstom sont disponibles sur le site internet d’Alstom : www.alstom.com, rubrique Découvrez-nous/Gouvernement d’entreprise/Rémunération des dirigeants mandataires sociaux.


Ce communiqué de presse contient des informations et déclarations de nature prospective basées sur les objectifs et prévisions à ce jour de la direction d’Alstom. Ces informations et déclarations de nature prospective s’appliquent au périmètre actuel du Groupe et sont inévitablement soumises à un certain nombre de facteurs de risque et d’incertitude importants (tels que ceux décrits dans les documents déposés par Alstom auprès de l’Autorité des marchés financiers) qui font que les résultats finalement obtenus pourront différer de ces objectifs ou prévisions. Ces informations de nature prospective n'ont de valeur qu'au jour de leur formulation et Alstom n'assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de celles-ci, que ce soit en raison de nouvelles informations qui seraient à sa disposition, de nouveaux événements ou pour toute autre raison, sous réserve de la réglementation applicable.

 


Version complète du communiqué (avec les annexes) ci-dessous en PDF.

The half-year financial report, as approved by the Board of Directors, in its meeting held on 8 November 2016, can be found on Alstom’s website at www.alstom.com. The accounts have been audited and certified. 

Contacts

Presse

Christopher English
Tel. + 33 1 57 06 36 90
christopher.a.english@alstom.com

Samuel Miller
Tel. + 33 1 57 06 67 74
samuel.miller@alstomgroup.com

Relations investisseurs

Selma Bekhechi
Tel. + 33 1 57 06 95 39
selma.bekhechi@alstom.com

Julien Minot
Tel. + 33 1 57 06 64 84
julien.minot@alstom.com