Aller au contenu principal

Première mondiale du système européen de
gestion du trafic ferroviaire (ERTMS)

Contacts presse

Visitez la section media et suivez le lien "Contacts presse"

Une fois complètement mises en place, les normes ERTMS
permettront l’interopérabilité ferroviaire dans
les pays européens participants, ce qui accroîtra la
performance du service ferroviaire tout en réduisant les
coûts d’exploitation pour les exploitants fret et les
passagers. L’ERTMS est la réponse à
l’échelle de l’industrie aux initiatives de la
CEE réclamant la mise au point d’une technologie de
pointe de ce type. La CEE estime que le développement et
l’intégration de cette nouvelle génération
de signalisation permettra d’alléger le trafic routier
et de réduire les problèmes afférents tels que les
accidents de camion et de voiture, ainsi que la pollution de
l’air.

Les 23 et 24 novembre, une importante étape, dite TTF
(Test Track France- test de voie France), a été
franchie sur une section de la voie française à grande
vitesse : le test du matériel de signalisation
compatible avec les nouvelles normes de signalisation
paneuropéennes connues sous le nom d’ERTMS. Pour la
toute première fois, un train a parcouru la ligne en
recevant l’autorisation de passage grâce à des
signaux émis par radio à partir de plusieurs hacheurs
rhéostatiques (RBC), plutôt que des balises
traditionnelles le long de la voie. Le passage d’un RBC au
suivant s’est fait automatiquement.

L’événement a eu lieu lors d’une visite
technique qui avait été organisée, en même
temps qu’une conférence, par le RFF (Réseau
Ferré de France, responsable de l’infrastructure
ferroviaire française), la SNCF et ALSTOM, ainsi que
d’autres fournisseurs privés de l’industrie du
rail, pour un groupe de 65 ingénieurs de l’IRSE,
l’institut britannique d’ingénieurs de
signalisation ferroviaire, représentée à
l’international.

Le FTT inclut deux parties distinctes : 

  • une section de 30 km de la voie à grande vitesse
    à l’Est de Paris reliant le TGV-Nord au TGV-Sud-Est
    et qui inclut les nouvelles gares de l’aéroport de
    Roissy-Charles-de-Gaulle et du parc d’attractions
    Eurodisney   
  • une section de 10 km d’une ligne de banlieue
    (Tournan-Marles-en-Brie) rejoignant la ligne à grande
    vitesse

Des tests sur l’ERTMS sont en cours dans ces deux
environnements (ligne à grande vitesse et ligne de banlieue)
ainsi que sur les STM (Specific Transmission Modules –
modules spécifiques de transmission) utilisés par le
RFF et la SNCF pour les types standard d’ATP (protection
automatique de train) actuellement utilisés.

Le KVB - Contrôle de Vitesse à Balises – est
un système d’ATP conçu par ALSTOM utilisé
par la plus grande partie du réseau ferroviaire et du
matériel roulant français. Plus de 140 000
balises, plus de 15 000 signaux et panneaux de limite de
vitesse et plus de 7 000 éléments de matériel
roulant sont équipés de KVB. Le système KVB
protège plus de 95% du trafic de la SNCF, (en passagers x km
pour le trafic passager et en tonnes x km pour le fret), ce qui
fait du réseau RFF-SNCF l’un des systèmes
ferroviaires les mieux protégés au monde.

Les essais se font sur des voies de test RFF-SNCF pour les
niveaux ERTMS 1 et 2. Trois niveaux ont été prévus
en tout, le troisième est encore en cours de
développement.

La mise en place de matériel ERTMS et les tests TTF se
poursuivent. Une autre grande étape sera franchie en 2002
avec la mise en place de la dernière version –
matérielle et logicielle – de RBC, entièrement
conforme à la dernière version des spécifications
ERTMS.

Thumbnail mobility by nature

Mobility by nature: découvrez notre nouveau film de marque

La signature de marque d’Alstom et l’expression visuelle de la marque évoluent pour traduire notre nouvelle ambition:
Être l’acteur mondial le plus innovant du marché pour une mobilité durable et intelligente.

En savoir plus sur notre nouvelle identité de marque