Aller au contenu principal

Aptis, la solution de mobilité 100% électrique d’Alstom en test à Grenoble

Contact presse - Justine Rohée

Justine Rohée

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 18 81

Contact presse- Sud Ouest

Pauline Odetto

Envoyer un email

Tel: Tel +33 4 81 65 75 53

18 décembre 2018 - Alstom teste Aptis, sa solution de mobilité innovante 100 % électrique, avec le SMTC et la Semitag. L’expérimentation avec voyageurs en conditions réelles d’exploitation a eu lieu sur la ligne C3 du 11 au 18 décembre 2018.

Cette expérimentation a permis de tester les spécificités d’Aptis, inspirées du tramway, dans un nouveau contexte, ses performances d’insertion[1], ses capacités d’autonomie, ou encore son système d’aide à la conduite, après les premières expérimentations réussies en France[2] et en Europe[3].

Grâce à son architecture totalement innovante, Aptis offre une expérience unique pour les passagers. Son système d’accostage au plus près du trottoir, son plancher bas intégral et les larges portes doubles permettent une circulation facile et un accès aisé à bord des personnes à mobilité réduite et des poussettes. Équipé de larges baies à l’avant comme à l’arrière, le bus propose une surface vitrée 20% supérieure à celle d’un bus classique ainsi qu’un espace salon à l’arrière.

Aptis peut être rechargé au dépôt la nuit. Alstom propose également des solutions de recharge rapide par pantographe inversé ou par SRS, le système innovant de recharge statique par le sol d’Alstom déjà en service sur la ligne ouest-est du tramway de Nice (T2). Grâce à des coûts de maintenance et d’exploitation réduits et à une durée de vie plus longue que celle des bus, le coût de possession d’Aptis est équivalent à celui des bus diesel actuels.

Aptis est référencé depuis septembre 2018 à la Centrale d’Achat du Transport Public (CATP) dans son offre de bus électriques destinée aux acheteurs publics des collectivités territoriales. Ce référencement permet aux collectivités adhérentes de commander des véhicules Aptis directement et simplement auprès de la CATP.

Sept sites Alstom en France ont contribué à la conception et à la fabrication des prototypes : Hangenbieten pour l’ingénierie d’ensemble, la carrosserie, les essais et l’homologation, Saint-Ouen pour l’intégration système, Tarbes pour la traction, Ornans pour les moteurs, Villeurbanne pour les composants électroniques de la chaîne de traction, Reichshoffen pour la fabrication du module passagers central, le montage final et les essais de série. Enfin, le site Alstom de Vitrolles (PACA) développe une des solutions de recharge (SRS).

[1] Emprise au sol optimisé dans les virages (-25 % par rapport à un bus classique)

[2] Paris (lignes RATP 21 et 147), Lyon, Strasbourg, Marseille, La Rochelle, Nantes, Le Mans, Orléans, Toulon, Tarbes, Lourdes.

[3] Belgique, Allemagne, Pays-Bas.