Aller au contenu principal

Les commandes et le chiffre d’affaires d’Alstom au premier trimestre 2018/19

Contacts presse (Siège)

Christopher English

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 36 90

Samuel Miller

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 67 74

Relations avec les investisseurs

Selma Bekhechi

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 95 39

Julien Minot

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 64 84

Download as PDF
  • Une dynamique commerciale solide avec des commandes de 2,6 milliards d’euros
  • Un fort niveau de chiffre d’affaires à 2 milliards d’euros en croissance de 14 % (17 % organique)
  • Des perspectives confirmées
  • Le rapprochement avec Siemens Mobility a franchi des nouvelles étapes

19 juillet 2018 – Au cours du premier trimestre 2018/19 (du 1er avril au 30 juin 2018), Alstom a enregistré 2,6 milliards d’euros de commandes, contre 1,9 milliard d’euros sur la même période l’année précédente. Le chiffre d’affaires du Groupe s’est élevé à 2,0 milliards d’euros, en hausse de 14 % (17 % à périmètre et taux de change constants) comparé au 1,8 milliard d’euros du premier trimestre 2017/18.

A 35,5 milliards d’euros au 30 juin 2018 et avec environ 30 % de Services, le carnet de commandes offre une bonne visibilité sur le chiffre d’affaires à venir.

Chiffres clés

Données publiées

(en millions d'euros)

2017/18

T1 (retraité IFRS 15)

2018/19

T1

% variation publiée

% variation organique

Commandes reçues

1 909

2 641

38 %

42 %

 

Chiffre d’affaires

1 770

2 017

14 %

17 %

 

Les répartitions géographiques et par produit des commandes et du chiffre d'affaires publiés sont données en annexe 1. Comme l’ensemble des chiffres de ce communiqué, il s’agit de données non auditées.

“Alstom débute son année fiscale avec une solide dynamique commerciale et un fort niveau de chiffre d’affaires. En particulier, nous sommes fiers d’avoir gagné le système complet de métro léger sans conducteur pour Montréal, un des principaux projets de système urbain de cette année. La croissance du chiffre d’affaires s’explique principalement par des avancements remarquables dans les projets de système au Moyen-Orient. Par conséquent, nous confirmons nos perspectives. En parallèle, nous continuons à avancer dans le cadre du rapprochement avec Siemens Mobility. Il y a deux jours, les actionnaires d’Alstom ont approuvé à une très large majorité la transaction,” a déclaré Henri Poupart-Lafarge, Président-Directeur Général d’Alstom.

***

Analyse détaillée

Au cours du premier trimestre 2018/19, Alstom a enregistré 2 641 millions d’euros de commandes dont le système de métro léger sans conducteur pour Montréal, des trams-trains Citadis Dualis supplémentaires en France, un contrat de maintenance à long terme pour le matériel roulant et la signalisation du métro de Sydney, un système de contrôle des trains embarqué en Norvège et des tramways Citadis pour Francfort.

Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2018/19, à 2 017 millions d’euros, s’établit en hausse de 14 % (17 % à périmètre et taux de change constants) par rapport à la même période l’année dernière. L’activité incluait principalement des projets de systèmes au Moyen-Orient, le projet de PRASA en Afrique du Sud et la livraison de trains régionaux en Italie.

Principaux événements

Alstom, qui détenait précédemment 33 % du capital de TMH, a renforcé son investissement en Russie avec une participation de 20 % dans l’entité combiné créée par TMH avec Locotech, une autre entreprise Russe opérant dans l’activité de service. Cette transaction représente un investissement de 115 millions d’euros et a été conclue le 29 juin 2018.

Alstom se positionne comme le leader de la transition globale de la mobilité durable. Le train à hydrogène Coradia iLint a remporté le GreenTec Award 2018 de la mobilité, Alstom a lancé l’Alliance pour la décarbonation des transports, et l’hydrogène est l’une des  solutions les plus prometteuses de la transition énergétique – tout cela en un trimestre et menant à la première homologation mondiale du train de passagers à hydrogène d'Alstom en Allemagne.

Des perspectives confirmées

Les perspectives d’Alstom sont établies à périmètre et taux de change constants. Elles sont émises en accord avec la nouvelle norme IFRS 15, qui est désormais le standard pour la reconnaissance du chiffre d’affaires.

Pour l’année fiscale 2018/19, le chiffre d’affaires est attendu à environ 8 milliards d’euros et la marge d’exploitation ajustée devrait atteindre jusqu’à 7 %.

A moyen terme, Alstom devrait continuer à surperformer la croissance du marché, à améliorer graduellement sa profitabilité, et à améliorer sa génération de cash, avec une volatilité possible sur de courtes périodes.

La création d’un leader global dans la mobilité

Le projet de rapprochement d’Alstom avec les activités de Siemens Mobility, incluant sa traction ferroviaire, a franchi des étapes importantes ces derniers mois.

Alstom et Siemens ont conjointement déposé la demande d'autorisation de l’opération dans le cadre de la procédure de contrôle des concentrations auprès de la Commission européenne le 8 juin 2018.

Le 13 juillet, Alstom et Siemens ont pris note de la décision de la Commission européenne d’ouvrir une enquête approfondie sur le projet de rapprochement entre Siemens Mobility et Alstom. L’ouverture de ce type d’enquête approfondie est tout à fait normale pour les transactions de cette envergure et ne préjuge d’aucune manière de l'issue de la procédure.

Le 17 juillet, les actionnaires d’Alstom ont approuvé le projet de rapprochement d’Alstom avec les activités de Siemens Mobility.

L’opération est soumise à l'autorisation des autorités de la concurrence et la finalisation attendue au premier semestre 2019.

*Comme l’ensemble des chiffres de ce communiqué, il s’agit de données respectant l’application IFRS 15. Le chiffre d’affaires au 30 juin 2018 est présenté comparativement avec le chiffre d’affaires au 30 juin 2017 qui a été retraité pour tenir compte de l’application au 1er avril 2018 de la norme IFRS 15.

Ce communiqué de presse contient des informations et déclarations de nature prospective basées sur les objectifs et prévisions à ce jour de la direction d’Alstom. Ces informations et déclarations de nature prospective s’appliquent au périmètre actuel du Groupe et sont inévitablement soumises à un certain nombre de facteurs de risque et d’incertitude importants (tels que ceux décrits dans les documents déposés par Alstom auprès de l’Autorité des marchés financiers) qui font que les résultats finalement obtenus pourront différer de ces objectifs ou prévisions. Ces informations de nature prospective n'ont de valeur qu'au jour de leur formulation et Alstom n'assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de celles-ci, que ce soit en raison de nouvelles informations qui seraient à sa disposition, de nouveaux événements ou pour toute autre raison, sous réserve de la réglementation applicable.

Annexe 1a – Repartition par géographie

Données publiées

2017/18

%

2018/19

%

(en millions d’euros)

T1 (retraité

 IFRS 15)

Contrib.

T1

Contrib.

Europe

607

32 %

830

31 %

Amériques

767

40 %

1 477

56 %

Asie / Pacifique

367

19 %

302

11 %

Moyen-Orient / Afrique

168

9 %

32

1 %

Commandes reçues par destination

1 909

100 %

2 641

100 %

 

Données publiées

2017/18

%

2018/19

%

(en millions d’euros)

T1 (retraité

 IFRS 15)

Contrib.

T1

Contrib.

Europe

897

51 %

1 040

52 %

Amériques

392

22 %

363

18 %

Asie / Pacifique

226

13 %

230

11 %

Moyen-Orient / Afrique

255

14 %

384

19 %

Chiffre d’affaires par destination

1 770

100 %

2 017

100 %

Annexe 1b – Repartition par produit

Données publiées

2017/18

%

2018/19

%

(en millions d’euros)

T1 (retraité

IFRS 15)

Contrib.

T1

Contrib.

Matériels roulants

1 037

54 %

453

17 %

Services

401

21 %

966

37 %

Systèmes

322

17 %

837

32 %

Signalisation

149

8 %

385

15 %

Commandes reçues par destination

1 909

100 %

2 641

100 %

 

Données publiées

2017/18

%

2018/19

%

(en millions d’euros)

T1 (retraité

IFRS 15)

Contrib.

T1

Contrib.

Matériels roulants

782

44 %

888

44 %

Services

356

20 %

380

19 %

Systèmes

344

20 %

425

21 %

Signalisation

288

16 %

324

16 %

Chiffre d’affaires par destination

1 770

100 %

2 017

100 %

Annexe 2 – Définitions d’indicateurs financiers non codifiés par des organismes de normalisation comptable

Cette section présente les indicateurs financiers utilisés par le Groupe qui ne sont pas codifiés par des organismes de normalisation comptables.

Commandes reçues

Une nouvelle commande n’est enregistrée en commandes reçues que lorsque le contrat crée des droits exécutoires entre le Groupe et son client.

Quand cette condition est remplie, la commande est enregistrée à son montant contractuel.

Si le contrat est libellé dans une devise autre que la devise fonctionnelle de l’entreprise consolidée, le Groupe utilise des contrats à terme pour éliminer le risque de change. Les commandes sont alors reconnues en utilisant le taux de change comptant à la date de mise en place de la couverture.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes représente le chiffre d’affaires non encore reconnu sur des commandes déjà reçues.

Le carnet de commandes à la clôture d’un exercice est calculé comme suit :

  • carnet de commandes à l’ouverture de l’exercice ;
  • plus nouvelles commandes reçues au cours de l’exercice ;
  • moins annulations de commandes enregistrées au cours de l’exercice ;
  • moins chiffre d’affaires reconnu sur l’exercice.
  • Le carnet de commandes peut également varier du fait des variations du périmètre de consolidation, des ajustements de prix contractuels et des effets de conversion de devises étrangères.

    Ratio commandes sur chiffre d’affaires

    Le ratio commandes sur chiffre d’affaires est le ratio des commandes reçues sur le montant total des ventes réalisées sur une période spécifique.

    Résultat d’exploitation ajusté

    Suite à la nouvelle organisation mise en place, le Groupe s’est doté d’un nouvel indicateur de performance pour refléter la performance opérationnelle récurrente : le résultat d’exploitation ajusté (aEBIT). Cet indicateur est aussi utilisé par le marché et les concurrents directs du Groupe.

    L’aEBIT correspond au résultat d’exploitation ajusté des éléments suivants :

  • Coûts nets de restructuration et de rationalisation ;
  • Dépréciation des actifs incorporels et corporels ;
  • Plus ou moins-values ou réévaluations de titres sur cessions de titres ou dans les cas de changement de contrôle ;
  • Tout élément non récurrent comme des coûts encourus ou des dépréciations d’actifs évalués dans le cadre de regroupements d’entreprise, ainsi que des charges liées à des procédures judiciaires n’entrant pas dans le cadre normal des affaires.
  • Un événement non récurrent est un événement exceptionnel, dont les impacts sont significatifs et n’ayant pas vocation à se reproduire dans le futur.

    La marge d’exploitation ajustée correspond au résultat d’exploitation ajusté en pourcentage du chiffre d’affaires.

    Cash-flow libre

    Le cash-flow libre se définit comme la variation nette de la trésorerie liée à l’exploitation, moins les dépenses d’investissement incluant les coûts de développement capitalisés, nettes des cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles. Le cash-flow libre n’inclut pas le produit des cessions d’activité.

    L’indicateur financier le plus directement comparable en normes IFRS au cash-flow libre est la variation nette de trésorerie liée à l’exploitation.

    Alstom utilise le cash-flow libre aussi bien à des fins d’analyses internes que pour sa communication externe car le Groupe estime qu’il apporte un éclairage pertinent sur le montant réel de trésorerie générée ou utilisée par l’exploitation.

    Données organiques

    Les chiffres présentés dans cette section incluent des indicateurs de performance présentés à structure réelle et sur une base organique. Les chiffres sont présentés sur une base organique afin d’éliminer l’incidence des modifications de périmètre et de la conversion en euros des comptes libellés en devises étrangères. Le Groupe utilise les chiffres présentés sur une base organique à la fois à des fins d’analyses internes et pour sa communication externe car il estime qu’ils permettent d’analyser et d’expliquer les variations d’une période à une autre. Cependant, ces chiffres présentés sur une base organique ne sont pas des indicateurs de performance selon les principes comptables IFRS.

     

    T1 2017/18 (retraité IFRS 15)

     

    T1 2018/19

     

     

     

    (en millions d'€)

    Données réelles

    Effet
    change

    Effet périmètre

    Données organiques

     

    Données

    réelles

    Effet

    périmètre

    Données organiques

     

    % Var

    Publiée

    % Var

    Org.

    Commandes reçues

    1 909

    (50)

    -

    1 860

     

    2 641

    -

    2 641

     

    38 %

    42 %

    Chiffre d'affaires

    1 770

    (47)

    0

    1 723

     

    2 017

    -

    2 017

     

    14 %

    17 %