Aller au contenu principal

Leader mondial d’une mobilité plus verte et plus intelligente

Pour faire face aux enjeux de la mobilité de demain, notre ambition pour nos clients et partenaires, est d’imaginer et développer pour eux des systèmes de mobilité complets, les plus efficaces, intelligents et durables.

L'innovation au service de la mobilité durable

Suivez-nous sur

Une gamme complète de solutions de mobilité

Alstom propose une gamme complète d'équipements et de services, des trains à grande vitesse, métros, tramways et e-bus aux systèmes intégrés, services sur mesure, infrastructure, signalisation et solutions de mobilité digitales.

Découvrez nos solutions

Suivez-nous sur

Salle de presse

Retrouvez les derniers communiqués de presse et actualités d'Alstom, les dossiers de presse, vos contacts presse régionaux et bien plus encore !

Accéder à la salle de presse

Suivez-nous sur

Retrouvez ici les informations pour les investisseurs et les actionnaires

Accédez à nos informations financières et boursières, à notre agenda financier, aux informations réglementées, aux assemblées générales et aux contacts et présentations pour investisseurs.

Voir plus

Suivez-nous sur

Rejoignez-nous

Nous valorisons les talents curieux et innovants qui ont pour passion de pour réinventer la mobilité et la rendre plus intelligente et plus durable.

En savoir plus

Suivez-nous sur

Commandes et chiffre d’affaires d’Alstom des neuf premiers mois de 2020/21

Contacts presse (Siège)

Coralie Collet

Envoyer un email

Tel: + 33 (1) 57 06 18 81

Samuel Miller

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 67 74

Relations avec les investisseurs

Julie Morel

Envoyer un email

Tel: +33 6 67 61 88 58

Claire Lepelletier

Envoyer un email

Tel: +33 (6) 76 64 33 06

  • Niveau de prises de commandes à 4,5 milliards d’euros, avec une prise de commande solide au T3 et un carnet de commande toujours record à 40,1 milliards d’euros
  • Chiffre d’affaires à 5,6 milliards d’euros, en ligne avec la trajectoire visée
  • Confirmation des perspectives pour l’exercice fiscal et de moyen-terme 2022/23, soutenues par un potentiel commercial au Q4 et des perspectives à moyen-terme du marché ferroviaire positifs
  • Alstom confirme son avance en matière d’ESG

19 Janvier 2021 – Au cours du troisième trimestre 2020/21 (du 1er octobre au 31 décembre 2020), Alstom a enregistré 1,8 milliards d’euros de commandes. Le chiffre d’affaires du Groupe s’est élevé à 2 milliards d’euros (+2 % de croissance organique par rapport à l’année dernière).

Pour les neuf premiers mois de 2020/21 (du 1er avril au 31 décembre 2020), les prises de commandes d’Alstom se sont établies à 4,5 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires du Groupe a atteint 5,6 milliards d’euros en ligne avec la trajectoire visée.

Le carnet de commandes au 31 décembre 2020 a atteint 40,1 milliards d’euros et offre une forte visibilité sur le chiffre d’affaires à venir.

Chiffres clés

Données publiées 

2019/20

 

 

 

2020/21

 

 

2019/20

2020/21

Var. %

Var. %

(en millions d’euros)

Q1

Q2

Q3

Q4

Q1

Q2

Q3

9 mois

9 mois

Publiée

Organique

Commandes reçues

1 620

2 998

3 563

1 719

1 651

1 001

1 836

8 181

4 488

-45%

-45%

Chiffre d’affaires

2 054

2 086

2 060

2 001

1 507

2 011

2 049

6 200

5 567

-10%

-8%

Les répartitions géographiques et par produit des commandes et du chiffre d’affaires publiés sont données en Annexe 1. Comme l’ensemble des chiffres de ce communiqué, il s’agit de données non auditées 

“Durant le troisième trimestre, Alstom a sécurisé plusieurs grosses commandes en Europe et en Asie-Pacifique, dont un contrat de signalisation emblématique entre Delhi et Meerut en Inde. Concernant le chiffre d’affaires, la montée en puissance de nos principaux projets de Matériels Roulants persiste ce trimestre, ainsi que des contrats de signalisation. De plus, l’avance d’Alstom en matière de RSE et de développement durable a été reconnue par les indices Dow Jones Sustainability (DJSI) pour la dixième année consécutive et par l’organisation environnementale sans but lucratif CDP. Enfin, nous sommes sur le point d’ouvrir un nouveau chapitre dans notre histoire en finalisant l’acquisition de Bombardier Transport le 29 janvier », a déclaré Henri Poupart-Lafarge, Président-Directeur Général d’Alstom.Les répartitions géographiques et par produit des commandes et du chiffre d’affaires publiés sont données en Annexe 1. Comme l’ensemble des chiffres de ce communiqué, il s’agit de données non auditées 

***

Revue détaillée

Durant le troisième trimestre 2020/21 (du 1er octobre au 31 décembre 2020), Alstom a enregistré 1 836 millions d’euros de commandes en comparaison avec 3 563 millions d’euros au troisième trimestre 2019/20, qui étaient particulièrement élevées du fait de contrats importants. La majorité des prises de commandes du Groupe a été enregistrée en Europe avec notamment un contrat important pour le système de métro à Toulouse de plus de 470 millions d’euros. Alstom a également enregistré des commandes importantes de matériels roulants portant sur la fourniture de jusqu’à 30 rames Metropolis™ en Roumanie et de 64 tramways à plancher bas en Allemagne.

Les commandes en Signalisation et Services ont été particulièrement positives avec respectivement 452 millions d’euros et 431 millions d’euros enregistrés ce trimestre. Alstom a notamment remporté son premier contrat de signalisation grande ligne en Inde, pour l’ETCS entre Delhi et Meerut, pour un montant de 106 millions d’euros.

Au cours du troisième trimestre 2020/21 (du 1er octobre au 31 décembre 2020), le chiffre d’affaires d’Alstom a atteint 2 049 millions d’euros, contre 2 060 millions d’euros au troisième trimestre 2019/20. Cette légère progression des ventes (+2 % organique) est principalement liée à la montée en puissance des activités de Matériels Roulants et de Signalisation, qui a compensé la décroissance anticipée des Systèmes et une baisse dans les Services. Le chiffre d’affaires de l’activité de Signalisation a augmenté significativement de 10 % en organique et a atteint 425 millions d’euros. Comparées au T3 2019/20, les ventes de l’activité Matériels Roulants ont augmenté de 9 % en organique bénéficiant d’une montée en puissance continue. Le déclin attendu des Systèmes, à -23 % organique comparé au T3 2019/20, est notamment lié à des contrats en fin d’exécution au Moyen-Orient. Les activités de Services, impactées par le Covid-19, affichent une baisse de -7 % en organique. 

***

Principaux événements du troisième trimestre 2020/21

  • Livraisons de projets clés

En novembre 2020, l’usine SriCity située dans l'état indien d'Andhra Pradesh qui fabrique du matériel roulant pour des projets de métro urbain, a achevé avec succès la production de sa 500ème voiture de métro. Plus importante usine de fabrication de matériel roulant d’Alstom dans la région Asie-Pacifique, cette installation fournit non seulement des rames de métro pour les villes en Inde mais également pour le monde entier. Les rames de métro actuellement en service produites dans cette usine ont parcouru plus de 27 millions de kilomètres cumulés.

Alstom a achevé avec succès la phase 1 du projet de métro léger pour Lusail, une ville nouvelle en construction près de Doha, au Qatar. Cette phase du projet couvre 9,7 km de voie unique sans caténaires et 12,8 km de voie unique souterraine. Le réseau sera exploité avec des tramways nouvelle génération Citadis X05. Ces tramways avec et sans caténaires (technologie APS) pourront transporter jusqu’à 209 passagers chacun.

  • Investissement

En décembre 2020, Alstom a finalisé l’acquisition d’une participation minoritaire dans la société Cylus, un spécialiste de la cybersécurité basé en Israël. Ensemble, Alstom et Cylus intégreront la technologie de cybersécurité dans les processus, composants et solutions ferroviaires. La technologie sera d'abord mise en œuvre dans le système de métro léger de Tel Aviv, d'une capacité de 200 000 passagers par jour.

  • Mobilité verte et intelligente

En octobre 2020, pour la première fois en France, une locomotive a circulé en autonomie partielle dans des conditions d’exploitation réelles, avec des fonctions d’accélération et de freinage 100% automatisées. Le consortium composé d’Alstom, Altran, Apsys, Hitachi Rail, Railenium et SNCF a réalisé l'ensemble des étapes ayant permis cet essai important : du design à la description des systèmes informatiques, en passant par les câblages ou la programmation des logiciels. La prochaine étape clé du projet sera la circulation, fin 2021, d’un train avec le même niveau d’autonomie partielle sur une ligne équipée de signalisation latérale[1] sans aucune modification de l'infrastructure.

En novembre 2020, Alstom a mis en service HealthHub™ TrainScanner™, son outil de maintenance prédictive destiné au matériel roulant, dans le centre de services Pendolino de Varsovie, où il aidera à la maintenance des 20 trains Avelia Pendolino™ exploités par PKP Intercity. TrainScanner™ propose une maintenance prédictive et une évaluation en continu de l’état technique du matériel roulant.  TrainScanner™ et HealthHub™ offrent des avantages considérables en termes de maintenance et d’exploitation, en faisant baisser la consommation de matériaux et le nombre d’opérations de maintenance requises, et donc en permettant aux propriétaires et aux exploitants de flottes de réaliser des économies importantes.

Enfin, en novembre 2020, le conseil d'administration du FNM, le principal groupe de transport public de Lombardie, a approuvé la fourniture par Alstom de six trains à pile à combustible à hydrogène, avec une option pour huit trains supplémentaires. Cette commande confirme l’avance du Groupe en matière de mobilité verte et plus précisément sur ce nouveau marché prometteur de l’hydrogène.

***

Alstom confirme son avance en matière d‘ESG et est récompensé durant ce troisième trimestre

Durant le troisième trimestre 2020/21, Alstom a obtenu deux reconnaissances significatives pour ses efforts importants en matière d’ESG. Alstom a obtenu la note la plus élevée « A » à l’évaluation annuelle 2020 du CDP, l’organisation environnementale mondiale à but non-lucratif, pour sa transparence et son leadership en matière climatique. Alstom améliore son score par rapport à celui de l’an dernier (« A- »), preuve à la fois de son engagement, de sa politique solide et de ses actions concrètes pour réduire les émissions et contribuer au développement de l’économie bas carbone. Alstom fait partie d'un petit nombre d’entreprises très performantes parmi plus de 5 800 entreprises notées. 

Pour la dixième année consécutive, Alstom est inclus dans les indices Dow Jones Sustainability Indices (DJSI), Monde et Europe, ce qui atteste de sa position de leader en matière de pratiques commerciales durables. La Société a obtenu une note globale de 78 sur 100 dans l'évaluation de la durabilité de l'entreprise (percentile 95). Alstom maintient son classement parmi plus de 7 300 entreprises évaluées, faisant désormais partie du Top 5 % des entreprises les mieux notées dans son secteur. Cette année, Alstom a amélioré significativement son évaluation sur les thèmes de l’éthique des affaires, de la transparence (« policy influence ») et du reporting social.

***

État d’avancement de l’acquisition de Bombardier Transport

Le 3 décembre 2020, Alstom a franchi une étape décisive dans l’acquisition de Bombardier Transport avec le large succès de son augmentation de capital avec un taux de souscription d’environ 170 %.

Le 5 janvier 2021, Alstom a réalisé avec succès une émission à 8 ans de 750 millions d’euros d'obligations seniors à un taux d’intérêt fixe de 0 %. Le produit de l'émission des obligations sera utilisé pour répondre aux besoins généraux de la société y compris une partie du financement de l’acquisition de Bombardier Transport en complément des augmentations de capital.

Toutes les autorisations règlementaires nécessaires pour la réalisation de la vente de Bombardier Transport à Alstom ayant été obtenues, la finalisation de l’acquisition est prévue pour le 29 janvier 2021.

***

Perspectives pour l’exercice fiscal 2020/21[2]

En 2019/20, Alstom a déployé son plan stratégique Alstom in Motion « AiM » afin de réaliser une croissance du chiffre d’affaires et de la marge en ligne avec les objectifs fixés dans le cadre de AiM pour 2022/23.

La crise du Covid-19 affecte négativement la performance financière de l’exercice 2020/21. Néanmoins, à date, Alstom s’attend à un pipeline commercial solide pour le second semestre de l’exercice 2020/21 et observe une reprise forte de la production au cours du T2 et du T3 2020/21. Prenant l’hypothèse que la situation actuelle du Covid-19 n’affecte pas significativement l’appareil de production ou le potentiel commercial à venir[3], Alstom vise les perspectives suivantes pour l’exercice 2020/21 :

  • Performance commerciale menant à un ratio commande sur chiffre d’affaires supérieur à 1 ;
  • Chiffre d’affaires compris entre 7,6 milliards d’euros et 7,9 milliards d’euros ;
  • Une marge d’exploitation ajustée dans la fourchette de 7,7 % - 8,0 % ;
  • Génération de Cash-flow libre neutre ou positive[4]

 Perspectives de moyen terme pour l’exercice fiscal 2022/232

Les perspectives annoncées lors de la présentation des résultats annuels le 12 mai 2020 sont confirmées

Dans le contexte de la crise du Covid-19, l’objectif d’un taux de croissance annuel moyen de 5 % sur la période 2019/20 à 2022/23 devrait être légèrement impacté par le ralentissement temporaire de l’activité d’appel d’offres, mais les objectifs 2022/23 d’une marge opérationnelle ajustée de 9% et une conversion du résultat net en cash-flow libre supérieur à 80 % sont confirmés.

Avec une position de liquidité solide, une capacité démontrée de livrer une exécution et une rentabilité et le lancement rapide d’un plan d’atténuation des coûts et de la trésorerie, le Groupe est confiant dans sa capacité à gérer la crise ainsi que pour saisir les opportunités d’un marché ferroviaire résilient et contribuer à la transition vers des systèmes de transport plus durables.

Le présent communiqué de presse contient des informations et déclarations de nature prospective basées sur les objectifs et prévisions à ce jour de la direction d’Alstom. Ces informations et déclarations de nature prospective s’appliquent au périmètre actuel du Groupe et sont inévitablement soumises à un certain nombre de facteurs de risque et d’incertitude importants (tels que ceux décrits dans les documents déposés par Alstom auprès de l’Autorité des marchés financiers) qui font que les résultats finalement obtenus pourront différer de ces objectifs ou prévisions. Ces informations de nature prospective n'ont de valeur qu'au jour de leur formulation et Alstom n'assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de celles-ci, que ce soit en raison de nouvelles informations qui seraient à sa disposition, de nouveaux événements ou pour toute autre raison.

Les perspectives 2020/21 sont basées sur le périmètre de consolidation d’Alstom à fin septembre 2020, et excluent donc les variations de périmètre liées à l’acquisition de Bombardier Transport. Elles reposent principalement sur les hypothèses suivantes :

Hypothèses internes à Alstom 

  • La hausse du chiffre d’affaires au second semestre, par rapport au premier semestre, proviendra principalement d’une diminution des perturbations liées au Covid-19 ayant affecté Alstom lors de la première moitié de cet exercice fiscal, et de l’exécution de son carnet de commandes.
  • La hausse de la marge d'exploitation ajustée par rapport au premier semestre proviendra principalement d’une hausse de volume, de la bonne exécution des projets et des économies liées à la chaîne d'approvisionnement.
  • La standardisation des outils et des processus d'ingénierie, l’approche «design to cost», ainsi que l’optimisation de l’empreinte industrielle à la fois pour l'ingénierie et la production, soutiendront également l'amélioration des performances d'Alstom. En outre, la transformation numérique associée à une discipline efficace dans la gestion des frais généraux contribueront à l’amélioration de la marge d’exploitation ajustée. 
  • L’amélioration de la génération de trésorerie au second semestre, par rapport au premier semestre, proviendra essentiellement de l’accélération des livraisons et de la performance commerciale. Elle reste sujette à l’habituelle volatilité à court terme des acomptes et paiements clients. 

Hypothèses macro-économiques

  • Elles sont établies en excluant toute variation majeure des taux de change des monnaies des principaux pays hors zone Euro dans lesquels le Groupe génère ses revenus, par rapport à ceux connus au 30 septembre 2020. 
  • Elles présument d’un environnement politique stable dans les pays dans lesquels Alstom produit ou livre ses produits. 
  • Elles supposent l’absence de ralentissement de la production lié à la crise du Covid-19 résultant de situations de confinement total ou partiel, qui excéderaient les mesures de re-confinement en vigueur à la date du présent document et qui impacteraient soit Alstom, soit ses fournisseurs clés. Les perspectives supposent en outre que les commandes dont l’attribution est prévue au second semestre ne seront pas sensiblement décalées à des périodes ultérieures et que le kilométrage parcouru par les trains (sur lesquels le chiffre d’affaires de la maintenance est partiellement indexé) ne diminuera pas de manière très significative au cours du second semestre en raison de la crise sanitaire actuelle.

Le présent communiqué de presse ne constitue ni ne fait partie d'un prospectus ou d'une quelconque offre ou sollicitation pour la vente ou l’émission, ou d’une quelconque offre ou sollicitation à acheter ou souscrire, ou d’une quelconque sollicitation d'une offre d’achat ou souscription d’actions ou de tous autres titres de la société en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis ou dans un quelconque autre pays. Toute offre de titres de la société ne peut être faite en France que conformément à un prospectus ayant reçu le visa de l’AMF ou, hors de France, conformément à une note d'information préparée à cette fin. Aucune offre publique n’est envisagée dans une juridiction autre que la France. Les informations ne constituent aucune forme d’engagement de la part de la société ou d'une quelconque autre personne. Ni les informations ni aucune autre information écrite ou verbale mise à la disposition d'un quelconque destinataire ou de ses conseils ne constitueront la base d'un contrat ou d’un engagement de quelque nature que ce soit. Plus particulièrement, en fournissant les informations, la société, les banques, leurs affiliés, actionnaires et leurs administrateurs, dirigeants, conseils, employés ou représentants respectifs, ne s’engagent aucunement à donner au destinataire accès à de quelconques informations additionnelles.

Annexe 1A – REPARTITION PAR GEOGRAPHIE

Données publiées

2019/20

%

2020/21

%

(en million d’euros)

9 mois

Contrib.

9 mois

Contrib.

Europe

6 092

74%

2 674

59%

Amériques

504

6%

324

7%

Asie / Pacifique 

1 531

19%

611

14%

Moyen-Orient / Afrique

54

1%

879

20%

Commandes reçues par destination

8 181

100%

4 488

100%

Données publiées

2019/20

%

2020/21

%

(en million d’euros)

9 mois

Contrib.

   9 mois

Contrib.

Europe

3 500

56%

3 263

59%

Amériques

1 015

16%

902

16%

Asie / Pacifique 

655

11%

671

12%

Moyen-Orient / Afrique

1 030

17%

731

13%

Chiffres d’affaires par destination

6 200

100%

5 567

100%

Annexe 1B – REPARTITION PAR PRODUIT

Données publiées

2019/20

%

2020/21

%

(en millions d’euros)

9 mois

Contrib.

    9 mois

Contrib.

Matériels Roulants

4 099

50%

1 370

30%

Services

2 719

33%

1 251

28%

Systèmes

91

1%

847

19%

Signalisation

1 272

16%

1 020

23%

Commandes reçues par destination

8 181

100%

4 488

100%

Données publiées

2019/20

%

2020/21

%

(en millions d’euros)

9 mois

Contrib.

   9 mois

Contrib.

Matériels Roulants

2 897

47%

2 781

50%

Services

1 109

18%

1 013

18%

Systèmes

1 078

17%

657

12%

Signalisation

1 116

18%

1 116

20%

Chiffres d’affaires par

destination

6 200

100%

5 567

100%

ANNEXE 2 - DEFINITIONS D’INDICATEURS FINANCIERS NON CODIFIES PAR DES ORGANISMES DE NORMALISATION COMPTABLE

Cette section présente les indicateurs financiers utilisés par le Groupe qui ne sont pas codifiés par des organismes de normalisation comptable.

Commandes reçues

Une nouvelle commande n’est enregistrée en commandes reçues que lorsque le contrat crée des droits exécutoires entre le Groupe et son client.

Quand cette condition est remplie, la commande est enregistrée à son montant contractuel.

Si le contrat est libellé dans une devise autre que la devise fonctionnelle de l’entreprise consolidée, le Groupe utilise des contrats à terme pour éliminer le risque de change. Les commandes sont alors reconnues en utilisant le taux de change comptant à la date de mise en place de la couverture.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes représente le chiffre d’affaires non encore reconnu sur des commandes déjà reçues.

Le carnet de commandes à la clôture d’un exercice est calculé comme suit:

- carnet de commandes à l’ouverture de l’exercice ;

- plus nouvelles commandes reçues au cours de l’exercice ;

- moins annulations de commandes enregistrées au cours de l’exercice ;

- moins chiffre d’affaires reconnu sur l’exercice.

Le carnet de commandes peut également varier du fait des variations du périmètre de consolidation, d’ajustements de prix contractuels et des effets de conversion de devises étrangères.

Le carnet de commandes correspond au prix de transaction affecté aux obligations de prestation restant à remplir, selon les exigences d’informations quantitatives et qualitatives de la norme IFRS15.

Ratio commandes sur chiffre d’affaires

Le ratio « commandes sur chiffre d’affaires » est le ratio des commandes reçues sur le montant total des ventes réalisées sur une période spécifique. 

Résultat d’exploitation ajusté

Suite à la nouvelle organisation mise en place en 2015, le Groupe s’est doté d’un nouvel indicateur de performance pour refléter la performance opérationnelle récurrente : le résultat d’exploitation ajusté (« aEBIT »). Cet indicateur est aussi utilisé par le marché et les concurrents directs du Groupe.

Pour l’avenir (1ère application pour la publication des comptes semestriels 2019/2020), Alstom a opté pour l’inclusion de la quote-part des résultats nets des sociétés mises en équivalence dans l’aEBIT lorsque celles-ci sont considérées comme faisant partie des activités opérationnelles du groupe (car il existe des flux opérationnels significatifs et/ou la réalisation de projets communs avec ces entités), à savoir la co-entreprise CASCO. La société estime que le fait de donner de la visibilité à un acteur clé de la stratégie de signalisation d’Alstom permettra de présenter une image plus fidèle et plus juste de la performance commerciale et opérationnelle globale du Groupe. Ce changement permettra également une plus grande comparabilité avec ce que des acteurs similaires du marché définissent comme faisant partie de leur information principale sur l’indicateur alternatif de performance de résultat.

L’aEBIT correspond au résultat d’exploitation ajusté des éléments suivants :

  • Coûts nets de restructuration et de rationalisation ;
  • Dépréciation des actifs incorporels et corporels ;
  • Plus ou moins-values ou réévaluations sur cessions de titres ou changement de contrôle ;
  • Tout élément non récurrent comme des coûts encourus ou des dépréciations d’actifs évalués dans le cadre de regroupements d’entreprise, ainsi que des charges liées à des procédures judiciaires n’entrant pas dans le cadre normal des affaires.
  • La quote-part des résultats nets des sociétés opérationnelles mises en équivalence.

Un événement non récurrent est un événement exceptionnel, dont les impacts sont significatifs et n’ayant pas vocation à se reproduire dans le futur.

La marge d’exploitation ajustée correspond au résultat d’exploitation ajusté en pourcentage du chiffre d’affaires.

Cash-flow libre  

Le cash-flow libre se définit comme la variation nette de la trésorerie liée à l’exploitation, moins les dépenses d’investissement incluant les coûts de développement capitalisés, nettes des cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles. Le cash-flow libre n’inclut pas le produit des cessions d’activité. L’indicateur financier le plus directement comparable en normes IFRS au cash-flow libre est la variation nette de trésorerie liée à l’exploitation.

Alstom utilise le cash-flow libre aussi bien à des fins d’analyses internes que pour sa communication externe car le Groupe estime qu’il apporte un éclairage pertinent sur le montant réel de trésorerie générée ou utilisée par l’exploitation.

Trésorerie nette / (endettement net)

La trésorerie nette est définie comme la somme de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, des autres actifs

financiers courants, et des actifs financiers non courants directement associés aux passifs comptabilisés en dette financière, diminuée de la dette financière courante et non courante.

Taux de distribution  

Le taux de distribution est calculé en divisant le montant du dividende global par le « Résultat net des activités poursuivies attribuable aux propriétaires de la société mère » tel que présenté dans le compte de résultat consolidé.

Données organiques  

Les chiffres présentés dans cette section incluent des indicateurs de performance présentés à structure réelle et sur une base organique. Les chiffres sont présentés sur une base organique afin d’éliminer l’incidence des modifications de périmètre et de la conversion en euros des comptes libellés en devises étrangères. Le Groupe utilise les chiffres présentés sur une base organique à la fois à des fins d’analyses internes et pour sa communication externe car il estime qu’ils permettent d’analyser et d’expliquer les variations d’une période à une autre. Cependant, ces chiffres présentés sur une base organique ne sont pas des indicateurs de performance selon les principes comptables IFRS.

 

 

9 mois clos au 31 décembre 2019

 

 

9 mois clos au 31 décembre 2020

 

 

 

(en millions d’euros)

Données réelles

Effet change

Effet

périmètre

Données organiques

 

Données réelles

Effet change

Effet

périmètre

Données organiques

 

% Var Act.

% Var Org.

Commandes reçues

8 181

(91)

-

8 090

 

4 488

-

-

4 488

 

(45)%

(45)%

Chiffre d’affaires

6 200

(169)

-

6 031

 

5 567

-

-

5 567

 

(10)%

(8)%

[1] La signalisation latérale est la signalisation en vigueur avant le déploiement de la signalisation européenne ERTMS et toujours utilisée sur la grande majorité des lignes (hors grande vitesse).

[2] Périmètre Alstom standalone

[3] Les perspectives pour l’exercice fiscal 2020/21 supposent l’absence de ralentissement de la production lié à la crise du Covid-19 résultant de situations de confinement total ou partiel, qui excéderaient les mesures de re-confinement en vigueur à la date du présent document et qui impacteraient soit Alstom, soit ses fournisseurs clés. Les perspectives supposent en outre que les commandes dont l’attribution est prévue au second semestre ne seront pas sensiblement décalées à des périodes ultérieures et que le kilométrage parcouru par les trains (sur lesquels le chiffre d’affaires de la maintenance est partiellement indexé) ne diminuera pas de manière très significative au cours du second semestre en raison de la crise sanitaire actuelle.

[4]Soumise à la volatilité habituelle à court terme liée aux acomptes clients et aux paiements d’étape des clients.