Aller au contenu principal

Leader mondial d’une mobilité plus verte et plus intelligente

Pour faire face aux enjeux de la mobilité de demain, notre ambition pour nos clients et partenaires, est d’imaginer et développer pour eux des systèmes de mobilité complets, les plus efficaces, intelligents et durables.

L'innovation au service de la mobilité durable

Suivez-nous sur

Une gamme complète de solutions de mobilité

Alstom propose une gamme complète d'équipements et de services, des trains à grande vitesse, métros, tramways et e-bus aux systèmes intégrés, services sur mesure, infrastructure, signalisation et solutions de mobilité digitales.

Découvrez nos solutions

Suivez-nous sur

Salle de presse

Retrouvez les derniers communiqués de presse et actualités d'Alstom, les dossiers de presse, vos contacts presse régionaux et bien plus encore !

Accéder à la salle de presse

Suivez-nous sur

Retrouvez ici les informations pour les investisseurs et les actionnaires

Accédez à nos informations financières et boursières, à notre agenda financier, aux informations réglementées, aux assemblées générales et aux contacts et présentations pour investisseurs.

Voir plus

Suivez-nous sur

Oui, nous faisons avancer les trains. Découvrez comment nous faisons avancer le monde.

Chez Alstom, nous construisons une culture agile, inclusive et responsable, au sein de laquelle des talents d’horizons différents se voient offrir des opportunités de formation, de développement et d’évolution professionnelle, avec la possibilité d’occuper différents postes dans de nombreuses zones géographiques.

Rejoignez nous

Les résultats d’Alstom 2020/21

Télécharger le PDF
Contacts presse (Siège)

Coralie Collet

Envoyer un email

Tel: + 33 (1) 57 06 18 81

Samuel Miller

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 67 74

Relations avec les investisseurs

Julie Morel

Envoyer un email

Tel: +33 (6) 67 61 88 58

Claire Lepelletier

Envoyer un email

Tel: +33 (6) 76 64 33 06

  • Résultats d’Alstom sur son périmètre historique en ligne avec les objectifs 2021, suite à une forte activité commerciale, une bonne exécution des projets et une hausse de la profitabilité

  • Intégration de Bombardier Transport complètement engagée et conforme avec le calendrier

  • Perspectives positives du marché ferroviaire, soutenues par des plans d’investissement dans le monde entier

  • Des réalisations ESG qui se poursuivent

Toutes les données, sauf mention contraire, reflètent la vision combinée du Groupe y compris celle du périmètre historique d’Alstom sur l’exercice fiscal 2020/21 et la contribution aux résultats de Bombardier Transport sur deux mois (février et mars 2021) et sont conformes avec les méthodes comptables d’Alstom. Les définitions sont fournies à la fin de ce communiqué de presse. La variation organique exclut les effets de périmètre et de change, représentant la performance d’Alstom sur son périmètre historique uniquement comparée aux résultats de l’exercice fiscal 2019/20.

11 mai 2021 – Entre le 1er avril 2020 et le 31 Mars 2021, Alstom a enregistré 9,1 milliards d’euros de commandes, incluant 664 millions d’euros pour les deux mois de contribution de Bombardier Transport, consolidant un carnet de commandes à 74,5 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires a atteint 8,8 milliards d’euros dont 1 125 millions d’euros pour les deux mois de contribution de Bombardier Transport. Le ratio commandes sur chiffre d’affaires est solide, supérieur à 1.

Le résultat d'exploitation ajusté s’est élevé à 645 millions d’euros, intégrant par la contribution de Bombardier Transport et l’impact du Covid-19. La marge opérationnelle ajustée a été de 7,3 % au niveau du Groupe et a atteint 8,0 % sur le périmètre historique d’Alstom et 2,7 % sur le périmètre historique de Bombardier Transport.

Le résultat net ajusté (des activités poursuivies, part du groupe) s’est élevé à 301 millions d’euros, incluant plusieurs éléments exceptionnels en partie liés à l’acquisition de Bombardier Transport.

Au cours de l’exercice fiscal 2020/21, le cash-flow libre s’est élevé à (703) millions d’euros incluant une contribution de (751) millions d’euros de Bombardier Transport et une contribution positive de 48 millions d’euros sur le périmètre historique d’Alstom. La trésorerie nette/(endettement net) à la suite de l’acquisition de Bombardier Transport, était de (899) millions d’euros au 31 mars 2021. Alstom bénéficie d’une position de liquidité à 4,5 milliards d’euros et de capitaux propres solides à 9 117 millions d’euros au 31 mars 2021.

Les résultats de l’exercice 2020/21 sur le périmètre historique d’Alstom sont en lignes avec les objectifs annuels.

Le conseil d’administration, dans sa séance du 10 mai 2021, a décidé de proposer une distribution de dividende d’un montant de 0,25 d’euros par action lors de la prochaine assemblée générale qui se tiendra le 28 juillet 2021, qui correspond à un ratio de distribution de 31 % du résultat net ajusté.

Chiffres clés

(en million d’euros)

Exercice fiscal clos 31 Mars 2020

Exercice fiscal clos 31 Mars 2021

Exercice fiscal clos 31 Mars 2021 ex-Alstom

 

%  variation publiée

%  variation organique

Données publiées

 

 

 

 

 

 

 

Carnet de commandes

40 903

74 537

42 541

 

82 %

2 %

 

Commandes reçues

9 900

9 100

8 436

 

(8) %

(14) %

 

Ratio commandes sur chiffre d’affaires

1,2x

1,0x

1,1x

 

 

 

 

Chiffre d’affaires

8 201

8 785

7 660

 

7 %

(4) %

 

Résultat d’exploitation ajusté1

630

645

614

 

2 %

 

 

Marge d’exploitation ajustée1

7,7 %

7,3 %

8,0 %

 

 

 

 

Résultat net ajusté2

457

301

310

 

 

 

 

Résultat net des activités3 poursuivies, part du groupe

467

247

307

 

 

 

 

Cash flow libre        

206

(703)

48

 

 

 

 

Trésorerie / (Dette) nette

1 178

(899)

 

 

 

 

 

Capitaux propres

3 328

9 117

 

 

 

 

 

1 La marge d’exploitation ajustée intègre la quote-part des résultats nets des sociétés mises en équivalences considérées comme faisant parties intégrantes des activités du groupe. Cela comprend principalement les coentreprises chinoises, à savoir la joint-venture CASCO pour Alstom ainsi que, suite à l’intégration de Bombardier Transportation, Bombardier Sifang (Qingdao) Transportation Ltd., Bombardier NUG Propulsion System Co. Ltd. et Changchun Bombardier Railway Vehicles Company Ltd.

2 Calculé sur la base du Résultat net des activités poursuivies, excluant les dotations aux amortissements de l’affectation du prix d’acquisition de Bombardier Transport net de la charge d’impôt correspondante

3 Incluant le Résultat net des activités non poursuivies et excluant la part des activités ne donnant pas le contrôle

“Nous avons ouvert un nouveau chapitre dans notre histoire en 2020/21 avec la finalisation de l’acquisition de Bombardier Transport le 29 janvier, créant un leader mondial de la mobilité, engagé à répondre à la demande croissante en matière de transport plus vert dans le monde entier.

La dynamique commerciale est restée forte cette année, attestant des fondamentaux solides du secteur : au S2 2020/21, Alstom a sécurisé des commandes importantes tels que des trains à deux étages aux Etats-Unis, des métros en Inde et la plus grosse commande jamais passée par l’opérateur espagnol RENFE. Le chiffre d’affaires a bien résisté malgré l’impact de la première vague sur nos opérations et le Groupe a délivré une performance opérationnelle solide avec des résultats positifs en termes de profitabilité. Avec l’intégration de Bombardier Transport pleinement engagée et conforme avec le calendrier, le Groupe démarre un nouvel exercice fiscal pleinement concentré sur la satisfaction client, l’exécution des projets et la saisie de nouvelles opportunités émergeant d’une dynamique commerciale forte, soutenue par un élan pour une mobilité durable dans le monde entier.”, a commenté Henri Poupart-Lafarge, Président-Directeur Général d’Alstom.

***

Revue stratégique et commerciale

L’exercice fiscal 2020/21 clôt la deuxième année de la stratégie Alstom in Motion (AiM) annoncée par Alstom le 24 juin 2019 affichant une ambition claire : être l’acteur mondial le plus innovant du marché pour une mobilité durable et intelligente. Il marque aussi le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire d’Alstom avec l’acquisition de Bombardier Transport finalisée en janvier 2021. Dans ce contexte et dans le contexte de crise du Covid-19, le Groupe continue à bien progresser sur les priorités AiM :

1 Croître en offrant une plus grande valeur à nos clients

  • Commandes

Le Groupe a enregistré 9 100 millions d’euros de commandes au cours de l’exercice 2020/21 (-14 % organique), à comparer aux 9 900 millions d’euros de commandes pour la même période l’année dernière. La contribution de Bombardier Transport s’élève à 664 millions d’euros. Dans le contexte du Covid-19, le niveau soutenu de commandes résulte de la complète reprise des activités commerciales après un ralentissement au premier semestre 2020/21.

Alstom a principalement signé des contrats de Matériel Roulant et de Services, notamment une grosse commande de 152 trains régionaux associés à 15 années de maintenance pour 56 trains en Espagne avec RENFE pour un montant total de 1,4 milliards d’euros, 200 trains à deux niveaux pour le système suburbain de Chicago METRA aux Etats-Unis pour un montant de 650 millions d’euros, 34 trains régionaux en Basse Saxe en Allemagne avec la maintenance associée pour 30 ans pour près de 760 millions d’euros, ainsi que la première commande issue de son portefeuille acquis pour la ligne de métro 4 et 4A de Mumbai en Inde. Alstom a également enregistré des commandes de métro clé en main à Taiwan et à Toulouse en France.

Le ratio commandes sur chiffre d’affaires a atteint 1,1 sur le périmètre historique d’Alstom en ligne avec les objectifs annuels. Sur la base du Groupe, le ratio commandes sur chiffre d’affaires a atteint 1,04. Le carnet de commandes s’élevait à 74,5 milliards d’euros au 31 mars 2021, procurant une forte visibilité sur le chiffre d’affaires à venir.

  • Chiffre d’affaires

Au cours de l’exercice 2020/21, le chiffre d’affaires d’Alstom a atteint 8 785 millions d’euros. A périmètre et taux de change constant, le chiffre d’affaires a connu une baisse organique modérée de 4 %, principalement en conséquence de l’impact du premier confinement sur les opérations au T1.  Globalement, les opérations au second semestre sont revenues à leur niveau nominal. La contribution des deux mois d’activité de Bombardier Transport, à 1 125 millions d’euros, est cohérente avec les précédents trimestres.

Au cours de l’exercice fiscal 2020/21, le chiffre d’affaires de l’activité Matériel Roulant a atteint 4 530 millions d’euros (en baisse organique de 1 %) avec une normalisation des activités industrielles au cours du S2 2020/21 et la montée en cadence des grands projets de Matériel Roulant. Le chiffre d’affaires de l’activité de Signalisation a atteint 1 563 millions d’euros (en croissance organique de 3 %), avec une baisse modérée liée à un décalage de l’installation des produits sur sites pendant le premier confinement suivie par une évolution positive au S2 2020/21. Le chiffre d’affaires de l’activité Services a atteint 1 745 millions d’euros (en hausse organique de 2 %) malgré la réduction du trafic ferroviaire en particulier au cours du T1. Le chiffre d’affaires de l’activité Systèmes a atteint à 947 millions d’euros (en baisse organique de 32 %) du fait de la décélération anticipée sur le projet de systèmes à Riyad, de la finalisation du contrat de Dubaï et de la fin d’un contrat au Panama.

Au S2 2020/21[1], l’ensemble des lignes de produits ont connu une croissance organique positive par rapport au S2 2019/20 à l’exception de l’activité Systèmes qui poursuit sa décélération anticipée.

  • Acquisitions

En 2020/21, Alstom a poursuivi le déploiement de sa stratégie Alstom in Motion à travers des acquisitions ciblées à valeur ajoutée pour le Groupe.

Le 30 juin 2020, Alstom a acquis IBRE (depuis renommé Alstom IBRE), société spécialisée dans le développement, la fabrication et la fourniture de disques de frein en fonte ou en acier pour les trains à grande vitesse, interurbains, régionaux, suburbains, les tramways et métros. Le chiffre d’affaires était d’environ 10 millions d’euros en 2019.

En janvier 2021, le Group a fait l’acquisition de B&C Transit, une entreprise de construction et de conception technique spécialisée dans le transport ferroviaire. Cette opération renforce la position d’Alstom sur le marché de la signalisation nord-américain en mettant la technologie avancée et les capacités techniques des deux entreprises au service des agences et des opérateurs de transport aux États-Unis comme au Canada. B&C Transit, dont le siège est basé en Californie, a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 45 millions de dollars en 2020.

En mars 2021, Alstom a étendu son expertise en matière de maintenance au Benelux avec l’acquisition de Shunter. Chaque année, Shunter effectue des opérations de maintenance, de révision et de réparation sur plus de 1 000 véhicules ferroviaires. En 2020, le chiffre d’affaires de Shunter était d’environ 20 millions d’euros.

Le 1er avril 2021 (après clôture de l’exercice fiscal 2020/21), Alstom a finalisé l’acquisition d’Helion Hydrogen Power. Avec cette acquisition, Alstom, pionnier dans l'utilisation de l'hydrogène dans le domaine ferroviaire, enrichit son portefeuille de solutions innovantes et son expertise. Helion Hydrogen Power emploie près de 30 salariés expérimentés et multidisciplinaires sur son site d’Aix-en-Provence (France). La société couvre l’ensemble de la chaîne de valeur des piles à combustible à forte puissance. Elle a participé à plus de 100 projets et une trentaine de ses solutions sont en exploitation à travers le monde.

Le 2 avril 2021 (après clôture de l’exercice fiscal 2020/21), Alstom fait l’acquisition de Flertex, un groupe français spécialisé dans la conception et la fabrication de garnitures de frein (plaquettes, semelles) pour les systèmes de freinage. Avec cette acquisition, Alstom complète et renforce son expertise dans les systèmes de freinage, un élément clé des performances techniques globales des trains.

  • Indice boursier

En septembre 2020, le comité de pilotage des indices Euronext a décidé d’inclure Alstom dans la liste des 40 valeurs composant l’indice français du CAC40. Cette inclusion est effective depuis le lundi 21 septembre 2020.

2 Innover en devenant pionnier des solutions de mobilité plus durables et plus intelligentes

Malgré la crise du Covid-19, Alstom a préservé ses capacités d’innovation avec un niveau de dépenses nettes en recherche et développement à 318 millions d’euros, soit 3,6 % du chiffre d’affaires pour l’exercice fiscal 2020/21.

Alstom étend sa position de leadership sur les trains à hydrogène avec la signature de deux contrats majeurs, en France avec 12 trains pour un montant total de 190 millions d’euros, et en Italie, avec une première commande de 6 trains et 8 autres trains en option pour un montant total d’environ 160 millions d’euros. Alstom a conclu plusieurs accords en Europe pour façonner la mobilité du futur avec les trains à hydrogène, réalisant avec succès des essais aux Pays-Bas et en Autriche. Au Royaume-Uni, un plan audacieux a été mis en place afin d’accélérer le développement de l’industrie des trains à hydrogène, avec un investissement dans les trains à hydrogène Breeze.

Après avoir été sélectionné par SNCF Réseau pour développer la prochaine génération de système d’enclenchements digitaux, Alstom remporte en Allemagne le marché pour l’installation de sa technologie de pointe d’enclenchement digital pour le compte de DB Netz AG. Une fois installée, cette technologie transmettra de manière digitale les informations de signalisation des trains, augmentant ainsi la capacité et la fiabilité du trafic. La digitalisation du système d’enclenchement des trains est une des étapes clés permettant d’introduire le système de signalisation ETCS (European Train Control System) en Allemagne. Le gouvernement allemand finance la mise en œuvre de ce nouveau système d’enclenchement digital sur sept lignes régionales dans le cadre d’unprogramme de relance post Covid-19 s’élevant à 500 millions d’euros.

Après avoir reçu le « Prix de l’innovation pour les bacs à sable réglementaires » par le ministère fédéral allemand de l’Économie en mai 2020, lié à un projet d’essais qui vise à mettre en œuvre le système de conduite automatique (ATO) pour des trains de voyageurs régionaux, Alstom, la SNCF et ses partenaires ont fait circuler le premier train semi-autonome sur le réseau ferré national en décembre 2020. Cet essai, réalisé dans des conditions d’exploitation réelles, marque une étape clé dans le projet Train Autonome. La prochaine étape clé du projet sera la circulation, fin 2021, d’un train avec le même niveau d’autonomie partielle sur une ligne équipée de signalisation latérale sans aucune modification de l'infrastructure.

3 Concevoir, produire et livrer efficacement, en s’appuyant sur le digital

Alstom a généré un résultat d’exploitation ajusté de 645 millions d’euros correspondant à une marge d’exploitation ajustée de 7,3 % au cours de l’exercice fiscal 2020/21. Sur le périmètre historique d’Alstom, la marge d’exploitation ajustée atteint 8 % comparée à 7,7 % pour la même période l’année précédente. Sur le périmètre historique de Bombardier Transport, la marge d’exploitation est de 2,7 %.

Alstom, sur son périmètre historique, a amélioré sa profitabilité au cours de l’exercice fiscal 2020/21 malgré la réduction du volume et ce grâce à l’optimisation continue de son efficacité opérationnelle. En ligne avec la trajectoire Alstom in Motion et malgré la crise du Covid-19, Alstom a poursuivi l’exécution de ses grands projets de Matériel Roulant avec la livraison de 55 rames de trains dans le cadre du contrat passé avec PRASA en Afrique du Sud, l’inauguration de la locomotive électrique WAG12 par le Premier Ministre Indien Modi et la finalisation des essais pour le premier prototype de train Avelia Liberty™ à Pueblo (Colorado) pour le compte d’Amtrak tout en poursuivant les essais sur le second prototype entre Washington D.C. et Boston.

De plus, la mise en œuvre de la stratégie d’optimisation de sa base de coûts est effective[2]. Le groupe a poursuivi l’optimisation de sa base d’ingénierie avec davantage de charge de travail exécutée en Inde comparé à 2019/20 et une augmentation de la part de son approvisionnent dans les pays à coûts attractifs.

Dans le contexte de crise sanitaire, Alstom a optimisé ses frais de ventes, d’appel d’offres et administratifs dans toutes ses régions et a maîtrisé le niveau des investissements en R&D tout en préservant ses capacités commerciales et d’innovation.

En dessous du résultat d’exploitation ajusté, Alstom a comptabilisé une charge de 68 millions d’euros liée aux surcoûts du Covid-19 et aux inefficacités résultantes de la mise en œuvre des mesures sanitaires nécessaires sur l’ensemble des sites Alstom. De plus, 117 millions d’euros de frais de transaction et d’intégration ont été comptabilisés, liés à l’acquisition de Bombardier Transport, ainsi que des produits exceptionnels tels que la reprise de dépréciations d’actifs et de provisions.

En conséquence, le résultat net des activités poursuivies ajusté (part du groupe) a atteint 301 millions d’euros à comparer à 457 millions d’euros l’année précédente, impacté principalement par l’impact volume de la crise du Covid-19, l’intégration de Bombardier Transport et par des éléments exceptionnels comptabilisés sous le résultat d’exploitation ajusté. Le résultat net des activités poursuivies (part du groupe) a atteint 240 millions d’euros après l’impact des dépréciations d’actifs évalués lors de la répartition du prix d’acquisition qui s’élèvent à (61) millions d’euros après les taxes.

4 Une équipe Alstom agile, inclusive et responsable [3] 

Au cours de l’exercice fiscal 2020/21, Alstom a franchi des étapes significatives dans la décarbonisation de la mobilité.

Alstom a vu ses objectifs de réduction d’émissions approuvés par l’initiative Science Based Targets (iSBT) en janvier 2021. Les objectifs concernant les émissions de gaz à effet de serre liées aux opérations d’Alstom (périmètres 1 et 2) concordent avec les réductions requises pour maintenir le réchauffement climatique à 1,5 °C, l’objectif le plus ambitieux de l’Accord de Paris. Les objectifs d’Alstom concernant les émissions de sa chaîne de valeur (périmètre 3) répondent aux critères de l’iSBT, car ils sont conformes aux meilleures pratiques actuelles. Comme preuve de son engagement en faveur d’opérations plus propres, 60 % des opérations d’Alstom sont désormais alimentées en énergies renouvelables, à comparer à 36 % l’année dernière.

En reconnaissance de l’engagement continu du Groupe de maintenir l’un des meilleurs environnements de travail dans le monde, Alstom a été certifié « Top Employer » en Europe, et pour la première fois en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord, avec des certifications dans 14 pays comparé à 6 pays en 2019/20. Alstom progresse sur la diversité des genres avec 22,3 % de femmes parmi les cadres et les professionnels, à comparer à 21,4 % en mars 2020.

En 2020/21, la Fondation a disposé d’un budget de 1,9 millions d’euros, une augmentation significative comparée à l’année précédente (1,5 millions d’euros) afin d’apporter un meilleur soutien aux communautés locales qui ont souffert des répercussions liées au Covid-19. En novembre 2020, le Conseil de la Fondation Alstom a retenu 29 projets, sur les 167 projets soumis, à financer dans le cadre de son budget 2020/21 – à comparer aux 25 projets financés l’an dernier.

Alstom a obtenu la note la plus élevée « A » à l’évaluation annuelle 2020 du CDP pour sa transparence et son leadership en matière climatique, et est classé AA par MSCI ESG. De plus, pour la dixième année consécutive, Alstom est inclus dans les indices Dow Jones Sustainability Indices (DJSI) dans le Monde et en Europe.

***

Un bilan solide

Au cours de l’exercice fiscal 2020/21, le Cash-Flow libre du Groupe a été négatif à (703) millions d’euros avec une contribution négative sur le périmètre historique Bombardier Transport de (751) millions d’euros et une contribution positive sur le périmètre historique d’Alstom de 48 millions d’euros, en ligne avec les objectifs annoncés pour l’exercice fiscal 2020/21[4]. Le décaissement sur le périmètre historique de Bombardier Transport est principalement lié au débouclage de certaines pratiques de gestion du besoin en fonds de roulement, du paiement de fournisseurs et d’un effet de phasage du besoin en fonds de roulement.

Alstom, sur son périmètre historique, a réalisé une forte performance en trésorerie au S2 2020/21 avec une accélération des livraisons et un niveau de prise de commandes important.

Le Groupe dispose d'une trésorerie et équivalents de trésorerie disponibles de 1 250 millions d’euros au 31 mars 2021. Il dispose également d’un total de 3 250 millions d’euros de facilités de crédit renouvelables non tirées[5]. En conséquence, les ressources en liquidités s’élèvent à 4 500 millions d’euros au 31 mars 2021.

La trésorerie nette/(endettement net) d’Alstom s’élève à (899) millions d’euros au 31 mars 2021 comparé à une trésorerie nette/(endettement net) de 1 178 millions d’euros au 31 mars 2020, résultant principalement de l’acquisition de Bombardier Transport et du cash-flow libre du Groupe. Enfin, les capitaux propres atteignent 9 117 millions d’euros au 31 mars 2021, contre 3 328 millions d’euros au 31 mars 2020.

***

Etat d’avancement de l’acquisition et de l’intégration de Bombardier Transport
Le 29 janvier 2021, Alstom a finalisé l’acquisition de Bombardier Transport. Le prix de référence s’est établi à 5,5 milliards d’euros, la valeur basse de la fourchette de 5,5 à 5,9 milliards d’euros communiquée le 16 septembre 2020. Le produit de l’acquisition s’élève à 4,4 milliards d’euros qui incluent l’impact du mécanisme d’ajustement de trésorerie minimum basé sur une position de trésorerie nette négative de Bombardier Transport au 31 décembre 2020 et d’autres ajustements contractuels pour un montant de 1,1 milliard d’euros[6].

Le Groupe élargi affiche environ 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires combiné proforma et un carnet de commande combiné de 74,5 milliards d’euros. Il emploie 71 700 personnes dans 70 pays, possède des capacités d’innovation en R&D sans précédent et un portefeuille complet de produits et de solutions pour mieux répondre aux besoins de ses clients partout dans le monde. Les activités de Services, Matériel Roulant, de Signalisation et de Systèmes s’en trouvent significativement renforcées en capitalisant sur les complémentarités des deux sociétés.

L’intégration de Bombardier Transport est pleinement engagée et conforme au calendrier. 90 % des employés considèrent l’acquisition comme positive pour le Groupe. 600 clients ont été contactés suite à l’acquisition, la majorité d’entre eux étant positifs sur l’acquisition et identifiant qu’elle peut créer de la valeur s’agissant de leurs activités. L’organisation de niveau 3 a été finalisée et plus de 30 000 utilisateurs ont migré vers les systèmes d’informations d’Alstom.

En outre, des revues de projets ont été menées : elles ont conduit à l’enregistrement d’une provision complémentaire de 632 millions d’euros pour les risques sur les contrats de Bombardier Transport en sus des 451 million d’euros déjà enregistrés dans le bilan de clôture de Bombardier Transport en décembre 2020[7]. La feuille de route de sécurisation des projets est en cours de mise en œuvre.

Alstom confirme son objectif de dégager 400 millions d’euros annuels de synergies de coûts après 4 à 5 ans[8] et de rétablir la marge de Bombardier Transport en ligne avec les standards à moyen terme. L’opération devrait conduire à une relution à deux chiffres du Bénéfice Net par Action (BNPA) à partir de l’année 2 post-réalisation[9] et au maintien de son profil de crédit solide avec une notation Baa2.

***

Dividende proposé

A l’assemblée générale du 28 juillet 2021, le conseil d’administration proposera une distribution de dividende d’un montant de 0,25 d’euros par action. Ce taux correspond à un ratio de distribution de 31 % du résultat net ajusté, part du Groupe.

***

Perspectives

Les perspectives financières d’Alstom seront présentées lors d’un Capital Market Day qui se tiendra virtuellement le 6 juillet 2021.

***

Le rapport de gestion ainsi que les comptes consolidés, approuvés par le Conseil d’administration qui s’est tenu le 10 mai 2021, sont disponibles sur le site internet d’Alstom : www.alstom.com. Les comptes ont été audités par les commissaires aux comptes dont le rapport de certification est en cours d’émission.

Le présent communiqué de presse contient des informations et déclarations de nature prospective basées sur les objectifs et prévisions à ce jour de la direction d’Alstom. Ces informations et déclarations de nature prospective s’appliquent au périmètre actuel du Groupe et sont inévitablement soumises à un certain nombre de facteurs de risque et d’incertitude importants (tels que ceux décrits dans les documents déposés par Alstom auprès de l’Autorité des marchés financiers) qui font que les résultats finalement obtenus pourront différer de ces objectifs ou prévisions. Ces informations de nature prospective n'ont de valeur qu'au jour de leur formulation et Alstom n'assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de celles-ci, que ce soit en raison de nouvelles informations qui seraient à sa disposition, de nouveaux événements ou pour toute autre raison.

Le présent communiqué de presse ne constitue ni ne fait partie d'un prospectus ou d'une quelconque offre ou sollicitation pour la vente ou l’émission, ou d’une quelconque offre ou sollicitation à acheter ou souscrire, ou d’une quelconque sollicitation d'une offre d’achat ou souscription d’actions ou de tous autres titres de la société en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis ou dans un quelconque autre pays. Toute offre de titres de la société ne peut être faite en France que conformément à un prospectus ayant reçu le visa de l’AMF ou, hors de France, conformément à une note d'information préparée à cette fin. Aucune offre publique n’est envisagée dans une juridiction autre que la France. Les informations ne constituent aucune forme d’engagement de la part de la société ou d'une quelconque autre personne. Ni les informations ni aucune autre information écrite ou verbale mise à la disposition d'un quelconque destinataire ou de ses conseils ne constitueront la base d'un contrat ou d’un engagement de quelque nature que ce soit. Plus particulièrement, en fournissant les informations, la société, les banques, leurs affiliés, actionnaires et leurs administrateurs, dirigeants, conseils, employés ou représentants respectifs, ne s’engagent aucunement à donner au destinataire accès à de quelconques informations additionnelles.

ANNEXE 1A – REPARTITION PAR GEOGRAPHIE

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice fiscal

2019/20

%

Contrib.

Exercice fiscal

2020/21

%

Contrib.

Europe

7 624

77 %

6 027

66 %

Amerique

646

6 %

1 050

11 %

Asie / Pacifique

1 569

16 %

1 059

12 %

Afrique / Moyen Orient / Asie Centrale

61

1 %

964

11 %

Commandes par destination

9 900

100 %

9 100

100 %

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice fiscal

2019/20

%

Contrib.

Exercice fiscal

2020/21

%

Contrib.

Europe

21 321

52 %

40 804

55 %

Amerique

5 539

14 %

10 491

14 %

Asie / Pacifique

6 120

15 %

11 209

15 %

Afrique / Moyen Orient / Asie Centrale

7 923

19 %

12 033

16 %

Carnet par destination

40 903

100 %

74 537

100 %

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice fiscal

2019/20

%

Contrib.

Exercice fiscal

2020/21

%

Contrib.

Europe

4 675

56 %

5 316

61 %

Amerique

1 280

16 %

1 351

15 %

Asie / Pacifique

889

11 %

1 093

12 %

Afrique / Moyen Orient / Asie Centrale

1 357

17 %

1 025

12 %

CA par destination

8 201

100 %

8 785

100 %

ANNEXE 1B – REPARTITION PAR PRODUIT

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice fiscal

2019/20

%

Contrib.

Exercice fiscal

2020/21

%

Contrib.

Matériels roulants

4 591

46 %

4 484

49 %

Services

3 315

34 %

2 045

23 %

Systèmes

265

3 %

930

10 %

Signalisation

1 729

17 %

1 641

18 %

Commandes par destination

9 900

100 %

9 100

100 %

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice fiscal

2019/20

%

Contrib.

Exercice fiscal

2020/21

%

Contrib.

Matériels roulants

20 677

51 %

39 052

53 %

Services

13 794

33 %

24 737

33 %

Systèmes

2 288

6 %

4 692

6 %

Signalisation

4 144

10 %

6 056

8 %

Carnet par destination

40 903

100 %

74 537

100 %

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice fiscal 2019/20

Contrib.

Exercice fiscal  2020/21

Contrib.

Matériels roulants

3 942

48 %

4 530

51 %

Services

1 469

18 %

1 745

20 %

Systèmes

1 301

16 %

947

11 %

Signalisation

1 489

18 %

1 563

18 %

CA par destination

8 201

100 %

8 785

100 %

ANNEXE 2 – COMPTE DE RESULTAT

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice clos le 31 mars 2020

Exercice clos le 31 mars 2021

Chiffre d’affaires

8 201

8 785***

Résultat d’exploitation ajusté (aEBIT)

630

645

Charges de restructuration

(18)

(14)

Amortissement lié à l’APA*

(14)

(84)

Perte de valeur sur actifs et autres

9

(129)

Coûts additionnels et non productifs liés au Covid-19

(24)

(68)

Renversement de la contribution des sociétés mises en équivalence

(38)

(50)

Résultat d’exploitation (EBIT)

545

300

Résultat financier

(76)

(68)

Impôts sur les bénéfices

(118)

(63)

Quote-part des résultats nets des sociétés mises en équivalence

102

83

Intérêts minoritaires des activités poursuivies

(7)

(12)

Résultat net des activités poursuivies, part du groupe

446

240

Résultat net des activités non poursuivies

21

7

Résultat net, part du groupe

467

247****

 

 

 

Résultat net ajusté**

457

301

* Dont APA lié à l’acquisition de Bombardier Transport

** Voir définition en fin de communiqué

*** Y compris impact de l’acquisition de Bombardier Transport pour 1 125 millions d’euros

**** Y compris impact de l’acquisition de Bombardier Transport pour (60) millions d’euros

ANNEXE 3 – CASH FLOW LIBRE

Données publiées

(en millions d’euros)

Exercice clos le 31 mars 2020

Exercice clos le 31 mars 2021

Résultat d’exploitation

545

300

Dépréciations et amortissements*

293

391

Charges de restructuration décaissées

(12)

(16)

Acquisition d’immobilisations corporelles et incorporelles

(195)

(158)

R&D capitalisés

(79)

(106)

Variation du besoin en fonds de roulement

(249)

(1 001)

Frais financiers décaissés

(95)

(79)

Impôts sur les sociétés décaissés

(102)

(94)

Autres

100

60

Cash flow libre

206

(703)

* Dont APA lié à l’acquisition de Bombardier pour un montant de 71 millions d’euros

ANNEXE 4 - DEFINITIONS D’INDICATEURS FINANCIERS NON CODIFIES PAR DES ORGANISMES DE NORMALISATION COMPTABLE

Cette section présente les indicateurs financiers utilisés par le Groupe qui ne sont pas codifiés par des organismes de normalisation comptable

Commandes reçues

Une nouvelle commande n’est enregistrée en commandes reçues que lorsque le contrat crée des droits exécutoires entre le Groupe et son client.

Quand cette condition est remplie, la commande est enregistrée à son montant contractuel.

Si le contrat est libellé dans une devise autre que la devise fonctionnelle de l’entreprise consolidée, le Groupe utilise des contrats à terme pour éliminer le risque de change. Les commandes sont alors reconnues en utilisant le taux de change comptant à la date de mise en place de la couverture.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes représente le chiffre d’affaires non encore reconnu sur des commandes déjà reçues.

Le carnet de commandes à la clôture d’un exercice est calculé comme suit :

- carnet de commandes à l’ouverture de l’exercice ;

- plus nouvelles commandes reçues au cours de l’exercice ;

- moins annulations de commandes enregistrées au cours de l’exercice ;

- moins chiffre d’affaires reconnu sur l’exercice.

Le carnet de commandes peut également varier du fait des variations du périmètre de consolidation, d’ajustements de prix contractuels et des effets de conversion de devises étrangères.

Le carnet de commandes correspond au prix de transaction affecté aux obligations de prestation restant à remplir, selon les exigences d’informations quantitatives et qualitatives de la norme IFRS15.

Ratio commandes sur chiffre d’affaires

Le ratio « commandes sur chiffre d’affaires » est le ratio des commandes reçues sur le montant total des ventes réalisées sur une période spécifique.

Résultat d’exploitation ajusté

Le résultat d’exploitation ajusté est l’indicateur de performance clé pour refléter la performance opérationnelle récurrente. Cet indicateur est aussi utilisé par le marché et les concurrents directs du Groupe.

A partir de septembre 2019 Alstom a opté pour l’inclusion de la quote-part des résultats nets des sociétés mises en équivalence dans l’aEBIT lorsque celles-ci sont considérées comme faisant partie des activités opérationnelles du Groupe (car il existe des flux opérationnels significatifs et/ou la réalisation de projets communs avec ces entités). Cela comprend principalement les coentreprises chinoises, à savoir la joint-venture CASCO pour Alstom ainsi que, suite à l’intégration de Bombardier Transportation, Bombardier Sifang (Qingdao) Transportation Ltd., Bombardier NUG Propulsion System Co. Ltd. et Changchun Bombardier Railway Vehicles Company Ltd.

L’aEBIT correspond au résultat d’exploitation ajusté des éléments suivants :

  • Coûts nets de restructuration et de rationalisation ;
  • Dépréciation des actifs incorporels et corporels ;
  • Plus ou moins-values ou réévaluations sur cessions de titres ou changement de contrôle ;
  • Tout élément non récurrent comme des coûts encourus ou des dépréciations d’actifs évalués dans le cadre de regroupements d’entreprise, ainsi que des charges liées à des procédures judiciaires n’entrant pas dans le cadre normal des affaires.
  • La quote-part des résultats nets des sociétés opérationnelles mises en équivalence.

Un événement non récurrent est un événement exceptionnel, dont les impacts sont significatifs et n’ayant pas vocation à se reproduire dans le futur.

La marge d’exploitation ajustée correspond au résultat d’exploitation exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires.

L’indicateur non Gaap « Résultat d’exploitation ajusté » et l’indicateur Gaap « Résultat d’exploitation » se réconcilient de la manière suivante :

(en millions d’euros)

Exercice clos le 31 mars 2020

Exercice clos le 31 mars 2021

 

 

 

Résultat d’exploitation ajusté (aEBIT)

630

645

Coûts de rationalisation et restructuration

(18)

(14)

Amortissement lié à l’APA*

(14)

(84)

Perte de valeur sur actifs et autres

9

(129)

Coûts additionnels et non productifs liés au Covid-19

(24)

(68)

CASCO renversement de la contribution

(38)

(50)

Résultat d’exploitation (EBIT)

545

300

* Dont APA lié à l’acquisition de Bombardier

Résultat net ajusté

À la suite de l’acquisition de Bombardier Transport et à compter des états financiers consolidés de l’exercice fiscal 2020/21, Alstom a décidé d’introduire la notion de « résultat net ajusté ». Celle-ci vise à réévaluer son résultat net des activités poursuivies (part du Groupe) en excluant de ce dernier l’impact de l’amortissement d’actifs exclusivement valorisés lors de l’estimation de l’affectation du prix d’acquisition (« APA ») dans le contexte de regroupements d’activités, net de la charge d’impôt correspondante. Cet indicateur est par ailleurs conforme aux pratiques du marché.

L’indicateur non Gaap « Résultat net ajusté » et l’indicateur Gaap « Résultat net des activités poursuivies attribuable aux propriétaires de la société mère (Résultat net – part du Groupe) » se réconcilient de la manière suivante :

(en millions d’euros)

Exercice clos le 31 mars 2021

Résultat Net Ajusté

301

Amortissements d’actifs valorises lors de l’estimation de l’allocation du prix d’acquisition

(61)

Résultat net des activités poursuivies attribuable aux actionnaires

240

Cash flow libre

Le cash-flow libre se définit comme la variation nette de la trésorerie liée à l’exploitation, moins les dépenses d’investissement incluant les coûts de développement capitalisés, nettes des cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles. Le cash-flow libre n’inclut pas le produit des cessions d’activité.

L’indicateur financier le plus directement comparable en normes IFRS au cash-flow libre est la variation nette de trésorerie liée à l’exploitation.

Un rapprochement entre ces deux indicateurs est présenté ci-dessous :

(en millions d’euros)

Exercice clos le 31 mars 2020

Exercice clos le 31 mars 2021

Variation nette de la trésorerie liée à l’exploitation

476

(455)

Acquisition d’immobilisations corporelles et incorporelles (coûts de R&D capitalisés inclus)

(274)

(265)

Produits de cession des immobilisations corporelles et incorporelles

4

17

Cash flow libre

206

(703)

Alstom utilise le cash-flow libre aussi bien à des fins d’analyses internes que pour sa communication externe car le Groupe estime qu’il apporte un éclairage pertinent sur le montant réel de trésorerie générée ou utilisée par l’exploitation.

Trésorerie nette/(endettement net)

La trésorerie nette est définie comme la somme de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, des autres actifs

financiers courants, et des actifs financiers non courants directement associés aux passifs comptabilisés en dette financière, diminuée de la dette financière courante et non courant.

 

Exercice clos le 31 mars 2020

Exercice clos le 31 mars 2021

(en millions d’euros)

 

 

Trésorerie et équivalents de trésorerie

2 175

                 1 250

 

Autres actifs financiers courants

45

                   28

 

Actifs financiers non courants directement associés

-

                    -

 

Moins :

 

 

Dettes financières courantes

270

526

Dettes financières non-courantes

772

1 651

Trésorerie nette/ (endettement net) en fin de période

1 178

(899)

Données organiques

Les chiffres présentés dans cette section incluent des indicateurs de performance présentés à structure réelle et sur une base organique. Les chiffres sont présentés sur une base organique afin d’éliminer l’incidence des modifications de périmètre et de la conversion en euros des comptes libellés en devises étrangères. Le Groupe utilise les chiffres présentés sur une base organique à la fois à des fins d’analyses internes et pour sa communication externe car il estime qu’ils permettent d’analyser et d’expliquer les variations d’une période à une autre. Cependant, ces chiffres présentés sur une base organique ne sont pas des indicateurs de performance selon les principes comptables IFRS.

 

Exercice clos 31 mars 2020

 

 

 

 

Exercice clos 31 mars 2021

 

(en millions d’euros)

Données réelles

Effet change

Données organiques

 

Données réelles

Dont impact des acquisitions

Données organiques

 

% Var Act.

% Var Org.

Carnet de commandes

40 903

791

41 694

 

74 537

31 996

42 451

 

82 %

2 %

Commandes reçues

9 900

(71)

9 829

 

9 100

664

8 436

 

(8) %

(14) %

Chiffre d’affaires

8 201

(192)

8 009

 

8 785

1 125

7 660

 

7 %

(4) %

Taux de distribution

Le taux de distribution est calculé en divisant le montant du dividende global par le « Résultat net ajusté » tel que présenté dans le compte de résultat consolidé.

[1] Pour la croissance organique du deuxième semestre de l’exercice fiscal 2020/21, le chiffre d’affaires est en hausse de +4 % avec le Matériel Roulant à +6 %, les Services à +9 %, la Signalisation à +7 % et les Systèmes en baisse de -17 %

[2] Sur le périmètre historique Alstom

[3] Toutes les données dans ce paragraphe se réfèrent au périmètre historique Alstom

[4] Objectifs pour l’exercice fiscal 2020/21 sur le périmètre historique Alstom

[5] Alstom a mis en place au cours de l’exercice fiscal 2020/21 deux lignes de facilités de crédit renouvelables : une facilité de 1 500 millions d’euros à 5 ans ainsi que deux options d’une années supplémentaires à discrétion du préteur ainsi qu’une facilité de 1 750 millions d’euros à 18 mois avec deux options de 6 mois supplémentaire à discrétion de l’emprunteur remplaçant les lignes de facilités de crédit existantes d’Alstom et de Bombardier Transport dans le contexte du Covid-19

[6] Alstom a également remboursé le 29 janvier 2021 l’injection en capital de 750 millions d’euros à CDPQ et Bombardier Inc.

[7] 554 millions USD de provisions pour contrats déficitaires dans la note 25 du rapport financier de Bombardier Transport à décembre 2020 après la conversion au taux de change du 31 décembre

[8] Après réalisation de l’acquisition

[9] Après les coûts de synergies et d’intégration et avant les amortissements PPA