Aller au contenu principal

Alstom livre 17 trains Coradia Polyvalent et met en œuvre sa solution digitale embarquée pour le service ferroviaire franco-suisse Léman Express

Télécharger le PDF
Contacts presse (Siège)

Christopher English

Envoyer un email

Tel: +33 (1) 57 06 36 90

Samuel Miller

Envoyer un email

Tel: + 33 1 57 06 67 74

Press contacts - France Sud-Ouest

Pauline Odetto

Envoyer un email

Tel: + 33 4 81 65 75 53

Press contacts - Germany

Tanja Kampa

Envoyer un email

Tel: +49 5341 9007690

12 décembre 2019 – Les trains régionaux Coradia Polyvalent d’Alstom ont transporté aujourd'hui leurs premiers voyageurs à l’occasion de l’inauguration officielle de la ligne franco-suisse CEVA[1], le plus grand réseau express régional transfrontalier d’Europe. Alstom a déployé sa solution digitale embarquée sur l’ensemble des 17 trains livrés et sur 23 autres trains commandés en Suisse. La mise en service commerciale par la région Auvergne-Rhône-Alpes débutera le 15 décembre.

« Nous sommes fiers de voyager pour la première fois à bord de la version Léman Express de notre train régional Coradia Polyvalent. Cet événement marque le lancement opérationnel de notre solution Baseline 3 qui garantit l’augmentation de la capacité du trafic entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Canton de Genève en Suisse. Je suis convaincu que ce jour n’est que le premier d'une longue série pour l’avenir de l’Europe et une évolution nécessaire des liaisons ferroviaires entre les pays » explique Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France.

Les trains régionaux électriques Coradia Polyvalent circuleront sur les quatre lignes du Léman Express, offrant ainsi un service complet de Bellegarde à Saint-Gervais (Est-Ouest), Annecy à Evian (Nord-Sud), en plus, bien entendu, de la liaison avec la Suisse (Cantons de Genève et de Vaud).

Les trains Coradia Polyvalent Léman Express (contrat Régiolis) font partie de la gamme Coradia d’Alstom, dont 326 trains ont déjà été commandés par 9 régions françaises et 61 Coradia Liner par l’État français, l’autorité responsable des trains TET (intercité). Régiolis a déjà parcouru près de 95 millions de kilomètres en service commercial.

Les trains ont été adaptés aux caractéristiques spécifiques de la ligne franco-suisse CEVA : dans sa version banlieue, chaque train de 72 mètres de long peut transporter jusqu’à 204 passagers assis à une vitesse maximum autorisée de 140 km/h en Suisse. Conçus pour assurer les liaisons transfrontalières avec la technologie ERTMS, les trains Coradia Polyvalent Léman Express sont opérationnels sur 3 types de tension de réseau.

La solution de signalisation embarquée Atlas ETCS Baseline 3 d’Alstom est conforme aux toutes dernières normes européennes en matière d'interopérabilité ferroviaire. Grâce à cette solution, les trains circulent d'un pays à l’autre d'une manière totalement fluide, sûre et fiable. Alstom avait déjà mis en service cette solution l’été dernier pour la liaison transfrontalière France-Luxembourg qui utilise des trains régionaux Alstom. Une première pour Baseline 3, version transfrontalière, sur le marché de la signalisation. La mise en place de cette solution sur Léman Express bénéficie de ce premier bon retour d’expérience.

Afin d'optimiser la fluidité des échanges et de réduire le temps d’arrêt en gare, les trains Coradia Polyvalent Léman Express sont équipés d'un plancher bas intégral, de sept portes de chaque côté pour faciliter les flux de passagers, le tout avec des palettes comble-lacune, et un large espace d’accueil sur les plateformes. Coradia Polyvalent répond à la norme STI PMR[2]. L'intérieur offre un grand confort avec ses sièges équipés d’éclairages individuels pour la lecture et de prises électriques, ainsi qu’avec ses espaces de rangement destinés aux vélos et bagages. Les larges vitres et la réduction du bruit contribuent également à la qualité du voyage.

La construction du train Coradia Polyvalent implique plus de 4 000 employés en France, chez Alstom et ses fournisseurs. Six des 13 sites Alstom en France participent au projet : Reichshoffen pour la conception et le montage, Ornans pour les moteurs, Le Creusot pour les bogies, Tarbes pour les chaînes de traction, Villeurbanne pour les systèmes informatiques embarqués et les produits de signalisation, et enfin Saint-Ouen pour la conception et le système ETCS Baseline 3.

[1] Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse (230 km/45 stations)

[2] Spécifications techniques d'interopérabilité - Personnes à mobilité réduite.