Un portefeuille croissant de trains régionaux à traction hydrogène

Alstom est fier d'être le principal fournisseur de trains régionaux à pile à combustible, tel que le Coradia iLint actuellement en service commercial en Allemagne. Nous avons rencontré Stefano Bavaglia, directeur produit d'Alstom pour les solutions à un seul niveau Coradia Stream, pour un aperçu du marché italien.

Bavaglia_Stefano_Headshot.jpg

Stefano Bavaglia est directeur de produit d'Alstom pour les solutions à un seul niveau Coradia Stream. Il est chargé de développer le portefeuille de produits régionaux et d'anticiper les besoins futurs des clients, tout en suivant les projets et les appels d'offres en cours. Basé en Italie, Stefano aime travailler avec l'équipe multiculturelle de la plateforme. Pendant son temps libre, il aime travailler le bois, imprimer en 3D et écouter du rock progressif.

Retrouvez Stefano sur LinkedIn 

 

Comment cette technologie est-elle transposée à la flotte à hydrogène Coradia Stream pour le FNM dans le nord de l'Italie ?

En Italie, tirant parti de l'expérience du Coradia iLint, la technologie de traction à l'hydrogène a été appliquée à un train électrique Coradia Stream. Notre objectif était de maximiser les synergies d'une technologie éprouvée avec un train éprouvé, tout en augmentant la capacité du train afin de répondre aux besoins du client italien. Les deux trains ont une architecture différente, néanmoins la technologie a été facilement transférée et adaptée. Pour le Coradia Stream, nous avons utilisé la configuration de la voiture motrice où nous avons concentré la plupart des équipements pour l'hydrogène.

Avec la motrice à hydrogène, il a été possible d'exploiter la flexibilité de la plate-forme du Coradia Stream, en choisissant une configuration à quatre voitures comme base du produit. La capacité était une exigence clé pour le projet italien ; nous avons maintenant des options allant jusqu'à 300 sièges. Avec cette configuration, nous pouvons également ajouter d'autres modules et rendre le train encore plus long, si nécessaire.

Au final, la technologie hydrogène d'Alstom est une base pour développer des solutions de mobilité adaptées à l'avenir, comme le démontre ce projet italien.

Bavaglia_Stefano_Headshot.jpg

"La technologie hydrogène d'Alstom est une base technologique pour le développement de solutions de mobilité adaptées au futur et nous l'avons démontré dans le projet italien."

Stefano Bavaglia

Tell us more about putting the first ever hydrogen-powered regional train on rail in Italy

L'Italie compte encore de nombreuses lignes non électrifiées, et l'opérateur italien FNM exploite également de nombreuses lignes desservant des zones montagneuses. FNM était à la recherche d'une solution durable, et l'hydrogène s'est avéré être la meilleure option, principalement en raison des avantages en termes de poids et d'autonomie. Le client avait vu les trains de présérie Coradia iLint en exploitation en Allemagne, et il souhaitait disposer d'un produit déjà développé ayant fait ses preuves.

En outre, la région Lombardie et le FNM ont appliqué une approche systémique à la zone géographique où le train à hydrogène Coradia Stream circulera. Leur objectif est de développer la distribution et l'utilisation de l'hydrogène, en créant la "Hydrogen Valley". Le train sera donc, en outre, un élément fondamental pour soutenir le passage en cours des combustibles fossiles carbonés à l'hydrogène dans cette région.

Le train à hydrogène Coradia Stream desservira également les Jeux olympiques d'hiver de 2026 à Cortina, démontrant ainsi que des solutions de mobilité adaptées à l'avenir sont possibles lorsqu'il existe un mandat clair, comme dans la région Lombardie, pour décarboniser les transports.

16,000
kms de voies ferrées en Italie
28%
dont 28% sont non électrifiées

D'autres régions italiennes passeront-elles également à la solution hydrogène ?

L'Italie compte 16 000 km de voies ferrées, dont 4 700 km ne sont pas électrifiés (28 %). C'est pourquoi Alstom développe une solution bi-mode qui permet de desservir à la fois des lignes entièrement et partiellement non électrifiées. De nombreuses régions s'intéressent à cette solution ; le ministère des infrastructures a également autorisé l'utilisation du plan national de relance et de résilience de l'Italie pour la décarbonisation des lignes ferroviaires, afin d'atteindre l'objectif européen de décarbonisation du secteur des transports d'ici 2030. Selon les estimations actuelles, un train sur cinq en Europe fonctionnera avec une traction à l'hydrogène d'ici 2030.

Coradia_Stream_Hydrogen_Trains.jpg
Coradia_Stream_Hydrogen_Traction_Regional_Trains.jpg
Entire_Coradia_Stream_Hydrogen_Train.jpg

Pourquoi Coradia Stream a-t-il été choisi comme deuxième train du portefeuille régional d'Alstom à appliquer la technologie de traction à l'hydrogène ?

Principalement parce que le client italien avait besoin d'une capacité plus grande, ce que la configuration à quatre voitures du Coradia Stream pouvait offrir. De plus, FNM possédait déjà des UEM Coradia Stream, y compris la configuration à quatre voitures, et ce nouveau train s'intègre donc parfaitement à la flotte existante du client.

Lorsque vous passez d'un produit à un autre, vous bénéficiez des avantages de chaque produit, par exemple, la capacité du Coradia Stream combinée à la technologie de traction du Coradia iLint. Il n'y a pas de concurrence entre les deux produits, nous développons simplement une gamme complète de solutions pour les différents besoins.

Comment le reste du portefeuille de produits de l'entreprise va-t-il suivre cette direction ?

Alstom est fier d'être le premier fournisseur de trains régionaux à pile à combustible. Le Coradia iLint et le Coradia Stream ne sont qu'un début. Cette technologie est transférable, elle n'est donc pas limitée à un certain type de train ou d'application. Nous avons déjà étendu cette technologie aux trains de banlieue. Maintenant, nous travaillons sur la manière de transférer la technologie à différents produits, par exemple les locomotives de manœuvre ou les trains de grandes lignes. Nous étudions également des projets dans le secteur de la rénovation, car l'hydrogène peut être une solution pour décarboniser les trains existants qui ont encore de nombreuses années de vie.