Aller au contenu principal

Systèmes

Axonis : le système intégré de métro optimisé

Axonis © Alstom Meconopsis

Axonis en bref

  • Sous-systèmes Alstom éprouvés et reconnus mondialement
  • Coûts optimisés et installation rapide

Le métro est aujourd'hui la solution la plus adaptée aux villes densément peuplées et en croissance rapide. Axonis est prêt à s'insérer dans la ville, rapide à construire et économique à l'achat et à l'exploitation. Il assure une mobilité de masse efficace.

Les avantages d'une solution clé en main

Axonis est une solution de métro totalement intégrée qui allie les technologies reconnues et éprouvées d'Alstom en matière d'alimentation, d'infrastructure, de signalisation et de matériel roulant. L'anticipation dès le stade de la conception évite des problèmes d'interfaces et réduit les délais d'exécution des projets. Ses sous-stations réversibles et son fonctionnement sans conducteur sont également source d'importantes économies d'énergie.

Construction et intégration

Avec un rayon de courbe de 45 mètres et la possibilité de fonctionner sur des pentes de 6 %, Axonis s'intègre facilement dans toutes les villes. Il est conçu pour circuler au niveau de la rue, en souterrain et sur viaduc. Innovation : les poutres-caissons sont préfabriquées pour réduire les délais et les coûts de construction. Axonis limite la largeur des viaducs à 7 mètres pour une intégration harmonieuse dans la ville.

Automatique et flexible

Axonis est un système de métro, sans aucun agent de conduite à bord qui atteint des taux de disponibilité de 99,7 %. Il peut transporter jusqu'à 45 000 pphpd (passagers par heure par direction) en jouant sur la configuration des rames et l'intervalle entre les trains. Axonis est un « système ouvert ». Les organismes de transport ne se trouvent pas prisonniers de technologie propriétaire ou d'interfaces non standard entre sous-systèmes. Toutes les extensions futures sont possibles via une procédure d'appels d'offres compétitive.

  • - 20%
    Consommation d'énergie réduite
  • 3 à 4
    ans de durée de construction (1 an de moins que les métros conventionnels)